الثلاثاء 19 جوان 2018 م, الموافق لـ 04 شوال 1439 هـ آخر تحديث 00:11
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
Archives

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé des prévisions peu reluisantes voire inquiétantes de l’économie algérienne en 2018, dont la croissance devrait être la plus faible de la région 0.8%, parallèlement à la hausse du taux de chômage.

Le rapport du FMI sur les horizons de l’économie mondiale en 2018 a noté que l’Algérie enregistrera une baisse de sa croissance économique pour se situer autour de 0.8%, devenant ainsi le pays dont l’économie est la plus faible de la région incluanr le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENA) + le Pakistan et l’Afghanistan.

D’après ces prévisions, les voisins directs de l’Algérie, en l’occurence le Maroc et la Tunisie atteindront chacun un taux estimé à 3%, 4.5% en Égypte, tandis que l’Arabie Saoudite enregistrera un taux de 1.1 %, au moment où le Pakistan réalise une importante croissance à 5.6%.

Les prévisions du Fonds pour le dernier trimestre 2017 ont relevé que la croissance économique algérienne atteindra environ 1.5%, enregistrant une relative hausse par rapport à la prévision d’avril dernier (1.4%).

Outre le recul de la croissance économique du pays prévu l’an prochain, le chômage poursuivra sa tendance haussière pour la troisième année consécutive. Il sera autour de 11.7% fin 2017, contre 10.5% en 2016 pour s’établir à hauteur de 13.2% en 2018.

Il s’agira donc du deuxième taux le plus fort dans la région derrière le Soudan (18.6%), au moment où il diminuera en Tunisie de 13 à 12%, tout comme l’Égypte où il baissera de 12.5 à 11.5% alors qu’au Maroc il grimpera légèrement de 9.3 à 9.5%.

Pour ce qui est d’inflation, l’Instance monétaire prévoit qu’elle devra atteindre 5.5% à la fin de l’année en cours, soit davantage que sa  précédente prévision de 4.8%, tandis qu’il baissera à 4.4% en 2018.

En relation

2 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • مسؤول سابقا في الوزارة

    مباشرة بعد وفاة بومدين رحماه الله وتجاوزعن أخطائه لأنه يعتبرعند بعض العلماء الربانيين أنه باع أخرته بدنيا الناس وهذا يٌعتبر من أشرالناس. Nos responsables en l'occurence Mohamed Ben Ahmed Abdelrani 1er Ministre ne lui a pas suffit de gaspiller rien que l'argent laissé par Boumediène et qui se monte à plus de 95 Milliards de $ et il a demandé Le Fonds monétaire international (FMI) et les clubs de Paris de nos prêter avec intêret autant d'argent qu'ils peuvent à court,moyen et long terme.ces derniers nous ont prêtés et ils nous ont mis la corde dans le coup et ce, en nous dictant de suivre leurs règles à la lettre ou bien de leur rembourser leurs argents qui ont été aussi gaspiller par notre éminent premier Ministre et ensuite on est tombé sur la catastrphe d'octobre 1988.

  • hocheimalhachemihh

    لا ليس كذلك ، وليس كما قلت ،! بل هو أقربهم الى الله لأنه أقام العدل وساعد الفقراء وخدم البلاد والعباد ، وساهم في المرافعة للعالم الثالث ووطالب بالمساوات في توزيع الثرة على الجميع ولا نتركها بين يدي الشركات المتعدة الجنسيات المستغلة للعالم الثالث والفقراء العالم قاطبة وكان يعمل من أجل التنمية الزراعية والنهوض بها للأكتفاء الذاتي * لنأكل تراب بلادنا ولا نتطفل على غيرنا * أو كما قال،؟! رحمة الله عليه وعمل بأخلاص ولم يترك العابثين بالمال العام ووكان يعامل نفسه كأيه من الشعب لايأكل الا مايأكله الشعب ! ولايأتي به من الخراج خاص لنفسه لأنه رجل لم