الإثنين 19 نوفمبر 2018 م, الموافق لـ 11 ربيع الأول 1440 هـ آخر تحديث 23:04
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

L’Institut Pasteur d’Algérie a rendu public, ce mercredi 29 août un communiqué dans lequel il a évoqué l’éventuelle contamination de certains fruits et légumes par le choléra, chose qui contredit complètement les propos du ministre de l’agriculture, qui a affirmé que les eaux destinées à l’irrigation des fruits et légumes sont saines et ne peuvent en aucun cas être à l’origine de la propagation de l’épidémie de Choléra.

«La contamination de fruits, pastèque, melon non lavés ou légumes pouvant être consommés crus à l’instar de la carotte, concombre, salade, tomate, betterave, irrigués par une eau polluée par les matières fécales est  également suspectée »,affirme le même communiqué.

Par ailleurs, la même source a notamment fait savoir que l’eau de boisson servie par les canalisations contrôlées (AEP) de l’algérienne des eaux est de bonne qualité bactériologique et donc non incriminée dans cette épidémie de choléra.

Echoroukonline: Rachel Hamdi

https://goo.gl/uYdtXJ
Choléra contamination fruits et légumes

En relation

2 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • محمد☪Mohamed

    «Vraiment, je ne vois pas ce qui est dangereux dans l’utilisation de l’eau des regards pour arroser mes salades, tomates et oignons que je plante. Tout le monde sait que c’est avec cette eau-là que nous arrivons à arroser nos potagers ; elle est riche en engrais. C’est pareil pour les excréments humains que l’on utilise dans les grandes plantations. En Algérie, quand tu gagnes bien ta vie, il y a toujours des gens qui veulent te créer des problèmes. Monsieur le journaliste, pardon il faut nous laisser tranquilles. »

  • عبد الحكيم الثانى

    Mohamed a raison : quand on aborde un sujet pareil , il faut se soucier du moindre détail…. rapporter ce que dit pasteur ou .ce qu’avance le ministre n’est pas suffisant …

close
close