الأربعاء 19 جوان 2019 م, الموافق لـ 16 شوال 1440 هـ آخر تحديث 23:50
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

La Confédération des syndicats algériens a affirmé que le gouvernement Bedoui décrié a outrepassé ses prérogatives qui consistent à gérer les affaires courantes, réfutant les nombreuses décisions prises par ce dernier et considérées comme “populistes” et qui visent selon, la Confédération, à se libérer du blocus populaire qui lui est imposé et semer la zizanie au sein de la société.

La Confération qui regroupe treize (13) syndicats autonomes appartenant à neuf secteurs sensibles a qualifié dans un communiqué les décisions prises par le gouvernement Bedoui, dont les millions d’Algériens réclament son départ, de populistes, notamment celles ayant trait à la vie politique, politique et sociale.

Pour l’Organisation, l’équipe dirigée par Bedoui vise, de par ses décisions, de briser le blocus populaire qui lui est imposé au lendemain de sa nomination par l’ancien président de la République poussé à la démission.

En effet, elles ont été rejetées par le mouvement populaire lors du 12e vendredi de manifestation, dont les millions d’Algériens ont dit clairement qu’ “on ne veut pas de véhicules de moins de 3 ans mais le départ de tout le système”.

Les treize syndicats ont estimé que le gouvernement Bedoui ait outrepassé ses prérogatives -se limitant à la gestion des affaires courantes- refusant ainsi les démarches entreprises par ce dernier dans le but de faire fi de la crise que vit le pays et de réduire la pression qui s’abat sur lui depuis sa désignation.

A ce titre, elle rejette toute poursuite judiciaire à l’encontre d’un responsable politique, syndicaliste pour ses positions qu’elles soient politique ou syndicales.

Par ailleurs, elle a appelé les autorités compétentes ayant ordonné l’incarcération de la Sg du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, d’apporter tous les éclairages nécessaires au sujet des griefs retenus contre cette dernière.

Le collectif a ajouté être convaincu que la consécration de la transparence au sujet des dossiers traités par la justice serait de nature à lui davantage de crédibilité et couper court à toutes les interprétations et les spéculations qui ne contribuent guère à la consécration d’un Etat de droit tel que souhaité par tout le monde.

outre le fait d’avoir fustigé les pratiques du gouvernement, la Confédération a lancé appel à tous les travailleurs, organisations de la société civile, les activistes, les acteurs civils à s’unir autour de la “Révolution pacifique” et l’appuyer sans relâche jusqu’à ce que toutes les revendications populaires soient réalisées.

Nachida Kouadri / Traduit par: Moussa. K.

Confédération des syndicats algériens Gouvernement Bedoui Mouvement populaire

En relation

التعليقات في هذا الموضوع مغلقة!

close
close