الثلاثاء 16 جويلية. 2019 م, الموافق لـ 14 ذو القعدة 1440 هـ آخر تحديث 17:43
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

La crainte et la panique s’emparent de la marine royale marocaine dès lors que les forces navales entendent renforcer leur flotte, avec notamment l’acquisition de deux sous-marins russes ultra développés.

En réaction, le Maroc envisage, lui, d’acheter une nouveau sous-marin afin de ne pas se laisser distancer par l’Algérie en matière

A cet égard, le site d’information “El Confidencial Digital”  a rapporté dans un long article publié, lundi, qu’en dépit du fait que le Maroc s’est doté dernièrement d’avions F-16, de chars de type Abrams, des drones en plus d’une satellite d’espionnage, son maillon faible réside dans la non-détention de sous-marins bien que la Marine royale marocaine a inauguré une base navale à Ksar Sghir sur l’océan atlantique.

Le même site, spécialisé dans les questions stratégiques, dont l’armement, a indiqué que les forces navales espagnoles ont vent que la marine marocaine cherche à acquérir des sous-marins après que sa voisine et sa rivale (l’Algérie) a fait l’acquisition possession, récemment, de deux engins russes de type “Kiko-636” qui s’ajoutent désormais aux quatre autres sous-marins soviétiques qu’elle possédait auparavant.

D’après la même source, Rabat est plus que jamais déterminé d’en acheter ses premiers sous-marins d’autant plus que l’Algérie, son traditionnel rival, s’est dotée de sous-marins russes diesel -dernier cri-.

Un fait qui n’a pas manqué, selon El Confidencial, de provoquer un débat au sein de la marine espagnole sur l’équilibre de la puissance militaire dans le détroit et dans la mer d’Alborán.

Partant de ces données, la même source a jugé que les forces navales algériennes seraient plus puissantes dans la mer d’Alborán par rapport au Maroc et à l’Espagne.

Hassen Houicha / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/n5MCrN
0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close