الأربعاء 28 أكتوبر 2020 م, الموافق لـ 11 ربيع الأول 1442 هـ آخر تحديث 01:16
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
Dr

Le porte-parole de comité scientifique chargé de suivi de l’évolution de l’épidémie de coronavirus djamel fourar a abordé ce mardi soir, le sujet tant attendu, en l’occurrence , la réouverture des frontières et le report de le rentrée scolaire.

Le comité scientifique chargé du suivi du coronavirus et par la voix de son porte-parole,le professeur Djamel Fourar a indiqué que l’Algérie n’était pas prête à ouvrir totalement ses frontières pour l’ensemble des pays, proposant néanmoins, une ouverture partielle avec les pays qui enregistrent peu de cas de Covid-19.

Ce dernier a rappelé qu’en mars dernier, 90 % des cas de Covid-19 enregistrés en Algérie étaient des cas « importés », notamment de France, un pays avec lequel les échanges sont très importants.

«Actuellement, les pays de l’entourage (de l’Algérie), dont les pays européens, sont des zones où le virus circule activement », a rappelé le porte-parole du Comité scientifique. « On ne peut pas ouvrir le transport aérien alors que la situation sanitaire n’est pas stable », a-t-il affirmé dans un entretien à chaîne Echorouk News.

Djamel Fourar affirme que les membres du comité scientifique ne veulent prendre aucun risque. « On ne peut ouvrir et mettre en danger la population », a-t-il précisé. Et de citer encore l’exemple de la France qui enregistre plus de 13 000 cas quotidiens.

S’agissant de la rentrée scolaire 2020-2021, prévue donc pour le 4 du mois prochain, le professeur a révélé qu’elle est susceptible d’être reportée, à la fin octobre ou début novembre se tiendra le 1er novembre.

H.R

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close