الأحد 15 ديسمبر 2019 م, الموافق لـ 17 ربيع الآخر 1441 هـ آخر تحديث 13:19
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
D.R

L’ambassadeur de l’Etat de Palestine à Alger, Amine Ramzi Makboul a exprimé son indignation quant à la position de spectateur adoptée par la communauté internationale face aux agressions israéliennes dont sont victimes les enfants du peuple palestinien dans la bande de Ghaza, affirmant que la résistance avait le droit, voir même le devoir d’y riposter.

Dans une déclaration samedi à l’APS à l’occasion de la commémoration du décès de l’ancien président palestinien Yasser Arafat et de la proclamation de l’Etat palestinien organisée au siège de l’ambassade, le diplomate palestinien a affirmé que “la résistance palestinienne riposte dans la mesure du possible aux agressions continues de l’occupant israélien dont sont victimes des enfants, des femmes et des hommes innocents, notamment lors des dernières frappes à Ghaza”.

Soutenant que “la résistante a le droit et le devoir de riposter à ces agressions commises par l’occupant”, M. Makboul a souligné que “tant qu’il y a l’occupation, les agressions et les tentatives de judaïsation d’El Qods et la mainmise sur les territoires palestiniens, il y aura une résistance permanente et une réaction à cet effet”.

S’indignant de la position de la communauté internationale qu’il a qualifiée de “spectateur” et du soutien américain à l’entité sioniste, M. Amine Makboul a déploré la politique”du mouvement sioniste et de l’administration américaine qui protège les crimes israéliens, en ce sens qu’elle transforme la victime en agresseur et estime que cette question n’est qu’une riposte à certaines roquettes lancées par la résistance sur Israël”.

“Nous, palestiniens et avant de lancer un appel à la communauté internationale, nous appelons d’abord notre nation arabe à être solidaire et espérons qu’elle conjugue ses efforts pour soutenir le peuple palestinien”, a-t-il dit.

En dépit d’une majorité écrasante de positions politiques de la communauté internationale soutenant la question palestinienne et les droits du peuple palestinien, les communiqués de dénonciations et même de soutien ne sont pas suffisants, a estimé l’ambassadeur.

“Nous voulons, de la communauté internationale, des sanctions contre l’occupant israélien et des mesures diplomatiques et politiques à même d’arrêter cette agression barbare et de lever l’embargo imposé à notre peuple”, a-t-il ajouté.

Répondant à une question concernant le vote de l’ONU en faveur du renouvellement du mandat de l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) pour trois (3) nouvelles années, l’ambassadeur palestinien a estimé que ce vote constitue “une gifle contre l’administration américaine et contre l’entité sioniste qui voulaient mettre un terme à l’Unrwa, cette agence qui a institué le droit des réfugiés et a institué l’histoire palestinienne à travers les réfugiés”.

 

bombardements Gaza Palestine

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close