الجمعة 21 سبتمبر 2018 م, الموافق لـ 11 محرم 1440 هـ آخر تحديث 00:32
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Des réfugiés subsahariens font la manche

La Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) a accusé l’Occident d’avoir fabriqué la crise des réfugiés dans le monde et fait endosser le lourd  fardeau aux pays du tiers-monde, dont l’Algérie.

Des rapports onusiens ont fait état d’une hausse de nombre de réfugiés dans le monde, lequel a atteint 68.5 millions de réfugiés et de déplacés.

A l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, célébrée le 20 juin de chaque année, la LADDH a imputé aux pays européens, notamment la France, ainsi qu’aux États-Unis et à l’OTAN la responsabilité de l’augmentation du nombre de réfugiés et de déplacés. Un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur, lequel est considérablement accentué par les crises et les conflits qui ravagent de nombreux pays ainsi que l’intervention des grandes puissances qui n’a fait qu’aggraver la situation.

De l’avis de la Ligue, les pays frontaliers à ceux en proie à des guerres assument à eux seuls les conséquences, entre autres l’Algérie, quoique la communauté internationale estime que la crise de réfugiés se pose essentiellement dans le vieux continent.

“Quelque 84% des réfugiés vivent dans les pays du tiers-monde à revenu modeste”, a soutenu l’Organisation dans un communiqué signé de son secrétaire général, Houari Keddour.

Par ailleurs, elle a exprimé sa préoccupation quant au mauvais traitement réservé aux réfugiés et aux migrants une fois sur le sol européen, estimant que la réalité du continent européen prouve l’écart grandissant entre la parole et la pratique.

Pour Houari Keddour, la notoriété de l’Union européenne (UE) en ce qui concerne les droits des réfugiés laisse à désirer, elle qui aura du mal de se détacher de la honte pour avoir traité les réfugiés comme étant une source des épidémies. “La politique de l’UE renseigne du fait que certains responsables vivent une crise de conscience et une absence de l’humanisme. L’incident du bateau « Aquarius » avec son bord 630 migrants bloqué en Méditerranée en est la preuve, lui qui a entraîné une altercation entre les Etats membres de l’Union, sachant que l’Italie et Malte ont décidé de fermer leurs ports et Rome a refusé quant à lui de recevoir les réfugiés bloqués au large”, a-t-il ajouté.

Le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) a annoncé mardi que le nombre de réfugiés et de déplacés dans le monde s’est élevé à 68.5 millions en 2017, soit en hausse de 4.6% par rapport à 2016.

Selon la HCR, au total une personne sur 110 est aujourd’hui déplacée dans le monde.

Asma Bahlouli / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/yfheU1
LADDH Réfugiés Union européenne

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close