الأحد 18 نوفمبر 2018 م, الموافق لـ 10 ربيع الأول 1440 هـ آخر تحديث 22:24
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

La société énergétique italienne, Saipem n’est pas parvenue à obtenir des autorités algériennes la levée du gel de ses avoirs en Algérie.

Un gel qui a été décidé dans le cadre du scandale de Sonatrach qui remonte à 2010, sachant que les deux parties (Sonatrach – Saipem) ont décidé février dernier de régler leur différend à l’amiable et renoncer du coup à l’arbitrage arbitral.

A cet effet, un document du bilan financier du groupe italien des six premiers mois de l’exercice en cours (2018) a fait état du maintien du gel des deux bancaires de Saipem en Algérie. Ils sont estimés à 70 millions d’euros, soit environ 1.000 milliards de centimes.

Le même document a fait savoir que le verdict rendu par la cour d’Alger en 2016 et qui a tranché en faveur de la restitution des avoirs de Saipem et le dégel des deux comptes bancaires de ce groupe, n’est toujours pas exécuté.

Selon le rapport du groupe italien, Sonatrach n’a pas introduit un recours contre le jugement prononcé par ledit tribunal tout en se réservant le droit d’exécuter toute décision en vue  d’obtenir des dédommagements pour les préjudices subis. Ce que Sonatrach n’a toujours pas entrepris.

Le bilan semestriel de Saipem en Algérie a révélé que le gel de ses avoirs en Algérie se poursuit, et ce depuis février 2010.

Hassen Houicha / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/k77SWS
Algérie Saipem Sonatrach

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close