الخميس 21 فيفري 2019 م, الموافق لـ 16 جمادى الآخرة 1440 هـ آخر تحديث 10:26
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

L’Algérie a procédé, engagement oblige, début janvier à la réduction de sa production de pétrole de 24 à 25 000 barils/jour entraînant ainsi un important manque à gagner pour l’Etat estimé à 45 millions de dollars par mois.

Le gouvernement algérien a mis à exécution l’accord portant réduction de la production de pétrole, visant à maintenir le prix de l’or noir à des niveaux appréciables.

A ce propos, Salah Mekmouche, vice-président de l’exploration et de la production de Sonatrach a annoncé lundi que ” l’Algérie a réduit sa production de pétrole dans une fourchette oscillant entre 24.000 et 25.000 barils par jour au 1er janvier 2019 dans le cadre de l’accord OPEP-non OPEP signé en décembre dernier à Vienne”.

Ce pacte conclu entre les Etats-membres de l’OPEP et non-Opep sera valable jusqu’au mois de juin.

La décision devrait inéluctablement se répercuter sur les revenus du pays, dont des sources au sein du groupe énergétique national, Sonatrach ont confié à Echorouk que cette baisse engendrait des pertes quotidiennes de l’ordre de 1,5 million $ et qui devraient atteindre environ 270 millions $ en juin prochain.

Avant l’entrée en vigueur de cet accord, la production algérienne en pétrole était établie à 1,08 million de barils /j, sachant que l’Algérie détient un  niveau insignifiant de production au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, ce qui signifie que son manque à gagner sera relativement moins important que celui des autres gros pays producteurs.

Il est utile de rappeler à cet égard que les pays membres de l’Opep et non-Opep ont signé en décembre dernier un accord en faveur de la réduction de la production de 1,2 millions de barils par jour. Cet accord s’étend du 1er janvier 2019 jusqu’au mois de juin prochain.

Dans le même sillage, le ministre saoudien de pétrole a annoncé que son pays réduisait début janvier ses exportations en hydrocarbures de près de 10% par rapport au mois de novembre dernier, et ce dans l’objectif d’une stabilité des prix sur le marché.

Samira Belaâmeri / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/TqSWuz
Algérie OPEP Pétrole

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close