الثلاثاء 24 نوفمبر 2020 م, الموافق لـ 08 ربيع الآخر 1442 هـ
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
Dr

Dénonçant les attaques virulentes contre le symbole de l’Islam, le prophète Mohamad QSSSL, le monde musulman a manifesté sa vive colère.

Alger à l’instar des capitales arabes, et par la voix de l’Association des Oulémas Musulmans a dénoncé l’audace de L’Etat français, sous l’égide de son président Macron et son acharnement médiatique contre le symbole de l’Islam Le Prophète Mohamed QSSSL.

L’Etat français et selon un communiqué rendu récemment public par l’Association, a démontré une indifférence totale des sentiments de plus d’un milliard de Musulman à travers le monde, et ce à la veille de la célébration du Mawlid Ennabawi.

«Nous assistons actuellement à une campagne systématique visant à impliquer l’Islam dans des batailles politiques et à créer un chaos qui a commencé par une attaque malveillante contre le prophète de la miséricorde, que la prière et les bénédictions d’Allah lui soient accordées. Nous n’acceptons pas que nos symboles et nos valeurs sacrées soient victimes de la politique et des conflits électoraux », ont-il martelé.

 Le Haut Conseil islamique fustige

Le Haut Conseil islamique en Algérie, a fustigé le 26 octobre une « campagne virulente » contre l’islam. Soit la première réaction d’Alger aux déclarations du président français Emmanuel Macron sur la liberté de caricaturer le prophète de la Miséricorde.

«Nous déplorons l’émergence de groupes qui dévient des valeurs de humaines» et qui «au nom de la liberté d’expression, insultent l’islam et son messager», a réagi le Haut Conseil, dans un communiqué publié sur la page Facebook de la présidence algérienne.

«Le Haut Conseil islamique (HCI) condamne fermement cette campagne virulente contre le prophète Mahomet», poursuit cet organe consultatif qui dépend du président de la République algérienne.  Sans citer nommément le président français, le communiqué regrette que cette campagne de dénigrement émane d’«un responsable qui se targue d’être le protecteur des valeurs de fraternité, de liberté et d’égalité».

Le HCI exhorte «les sages du monde, les organisations religieuses et de défense des droits de l’Homme ainsi que les instances du dialogue interreligieux à faire face à ce discours extrémiste» et à «œuvrer pour le respect des symboles religieux communs contre la haine et le racisme».

Rachel Hamdi

attaque prophète QSSSL

En relation

  • Abderrachid Boukerzaza n’est plus!

    L'ancien ministre de la Communication et ancien porte-parole du gouvernement, Abderrachid Boukerzaza, est décédé lundi matin à Alger des suites d'une longue maladie. Âgé de 65…

    • 223 inlt
    • 0
600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close