الثلاثاء 22 ماي 2018 م, الموافق لـ 06 رمضان 1439 هـ آخر تحديث 13:07
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق

Le Conseil national autonome des personnels de l’enseignement du secteur ternaire (Cnapeste) a annoncé la poursuite de la grève illimitée entamée le 30 janvier, en dépit de la décision du tribunal administratif jugeant illégale son mouvement de protestation.

Le porte-parole du syndicat,Messaoud Boudiba a,dans une déclaration,indiqué: «Nous avons décidé de poursuivre la grève illimitée après la fermeture des portes du dialogue avec le ministère,et ce jusqu’au règlement de nos problèmes».

L’entité syndicale a en effet,boudé la réunion avec la ministre de l’Education nationale Nouria Benghebrit.En contrepartie,cette dernière qui avait ordonné d’entamer des ponctions sur les salaires des enseignants protestataires a notamment affirmé avoir rencontré des partenaires sociaux fondateurs et signataires de la Charte d’Ethique éducative en 2015.

«Les questions soulevées par le Cnapeste ont été prises en charge par des mécanismes nombreux et flexibles,dont la dernière a été,lors de la rentrée scolaire de cette année,la mise en place d’une commission ministérielle,pour diagnostiquer et traiter les problèmes de gestion au niveau des services des Directions de l’Éducation et des établissements sous tutelle»,affirme le communiqué du ministère.

La ministre de l’Education Nationale n’a pas manqué à réitérer que son département n’a nullement manqué à ses engagements et que les portes du dialogue ont toujours été ouvertes,soulignant que l’ensemble des revendications des grévistes ont été,dans leur majorité satisfaites.

«Ce genre de protestation,déboutée par la justice,n’existe pas dans le glossaire du monde du travail et du syndicalisme.Une telle action est considérée comme perturbation des travaux des comités établis dans le secteur éducatif»,a-t-elle martelé.

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!