الخميس 22 أوت 2019 م, الموافق لـ 21 ذو الحجة 1440 هـ آخر تحديث 22:38
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
D.R

Le chef du gouvernement marocain, Saâdeddine El Othmani, a exprimé son souhait à « un avenir prospéré pour le peuple algérien » durant le mouvement populaire qu’il mène actuellement pour le changement.

Selon le chef de l’exécutif marocain, il y a toujours de l’espoir pour un bon changement en Algérie, « j’ai un espoir depuis plusieurs années », « un espoir qui est toujours là» a-t-il indiqué lors d’un entretien accordé à la chaîne françaises France 24.

«L’Algérie de l’après-Bouteflika sera dans l’intérêt du Maroc. Et la décision naturelle des nouveaux responsables algériens est l’ouverture des frontières», a-t-il déclaré, souhaitant au «peuple algérien un avenir prospère». Le responsable a également souligné qu’il y avait «un espoir depuis plusieurs années, qui est toujours là»,a-t-il dévoilé.

Il a assuré que le rapprochement, la coopération et le dialogue entre tous les pays de la région étaient le seul moyen pour la construction de l’Union du Maghreb arabe (UMA).

Dans ce sens il a ajouté qu’«il n’est pas possible de construire l’Union du Maghreb arabe sans tous les pays du Maghreb». «Il est nécessaire d’avoir un rapprochement, un dialogue, des partenariats, une coopération entre les pays du Maghreb», a-t-il expliqué, soutenant que «la construction de l’union maghrébine ne peut se faire qu’avec la participation de tous les États du Maghreb».

Rachel Hamdi

Algérie Frontières Maroc

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close