الثلاثاء 21 أوت 2018 م, الموافق لـ 10 ذو الحجة 1439 هـ آخر تحديث 21:49
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Abdelaziz Bouteflika (à droite), Mohamed VI (à gauche)

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita tente encore une fois d’impliquer l’Algérie dans le conflit opposant son pays au Front Polisario.

“Le feuilleton des négociations doit inclure le parrain officiel du Front Polisario, soit de s’asseoir au côté de l’Etat algérien qui est la partie réelle du conflit depuis la création du mouvement séparatiste!”, a prétendu le ministre marocain.

A cet effet, le journal électronique marocain, Hespress a rapporté mercredi que c’est pour la première fois que le chef de la diplomatie marocaine mette les points sur les “i” au sujet de l’avenir de la question sahraouie, lors d’une rencontre avec l’envoyé onusien pour le Sahara occidental, l’Allemand Horst Köhler à Lisbonne au Portugal.

“Le feuilleton des négociations doit inclure le parrain officiel du Front Polisario, c’est-à-dire de s’asseoir au côté de l’Etat algérien en sa qualité de la partie réelle du conflit!”, a insisté Bourita.

Une source diplomatique a confié à Echorouk que la position du Maroc reflète l’intention de celui-ci “de fuir les négociations et le processus du règlement du conflit dans la mesure où l’Algérie n’a constitué à aucun moment une partie de la question sahraouie et que son statut est celui d’observateur ni plus ni moins, au même titre que nombre d’Etats. En outre, l’Organisation des Nations unies (ONU) ne reconnaît que deux parties du conflit: le Front Polisario en tant que représentant légitime du peuple sahraoui et le gouvernement marocain”.

En réaction aux décisions prises lors du sommet de l’Union africaine (UA) préconisant l’implication de cette instance pour mettre dans l’embarras le Maroc, Nasser Bourita a confié à l’envoyé onusien que seules les Nations unies sont habilitées de prendre en main le conflit dans les territoires du sud sans l’intervention d’une instance régionale ou internationale”. 

Sur ce point précis, une source a révélé à Echorouk qu’:”Effectivement, l’ONU est la seule instance à mener le processus de négociations, dont le  mandat confié à la Minurso émanant du Conseil de sécurité en est la preuve”.

Le responsable marocain a révélé, par ailleurs, à Horst Köhler que “les négociations ont permis à la délégation marocaine de rappeler la création du conflit régional, les considérations politiques, juridiques et géostratégiques qui ont mené à son apparition pendant les années 1970″, réaffirmant dans une déclaration à la presse qu’”il ne s’agit point de feuilleton de négociations mais d’un contact pour débattre des développements du dossier sahraoui”. 

Le langage du responsable marocain illustre  l’insistance du Maroc quant au renforcement de sa mainmise sur les territoires sahraouis, prétendant avoir abordé avec l’émissaire onusien les efforts déployés par le royaume marocain dans “son sahara !”, notamment après la redynamisation du modèle de développement régional dans les “territoires du sud !”, en plus de son exposé détaillé quant à l’initiative de “l’autonomie”, présentée par les autorités marocaines comme “meilleure solution pour mettre un terme au conflit”.

“Le problème ne réside pas dans l’aboutissement à une solution, mais des voies à emprunter pour y arriver. De ce fait, il appartient à toutes les parties, à l’origine de ce conflit, d’assumer leurs entières responsabilités pour parvenir à une solution définitive”, sachant que le Maroc accuse toujours l’Algérie d’être derrière le conflit du Sahara occidental.

En relation

1 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • IBNOU ZIRI

    Nous accusons le maroc d avoir joué un rôle dans l'arraisonnement de l'avion de la délégation du F L N en 1955….certainement qu'ils voulaient prolonger notre soumission au dictat du colon leur allié…Alors a quand devrions nous leur rendre la piece de leur lâcheté, peut être bien que le monarque avait éliminé oulfkir pour qu'il ne soit pas une piece a conviction dans le dossier de leur haute trahison envers un peuple qu'il considéret comme “frére” et voisin…..Autant je remonte dans les secrets de mes prétendus voisins autant j'aime mon chien.