السبت 20 جويلية. 2019 م, الموافق لـ 18 ذو القعدة 1440 هـ آخر تحديث 18:37
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Une semaine après l’assassinat, à la Cité universitaire « Taleb Abderahmane 2», de Ben Aknoun, à Alger, du jeune étudiant Assil,l’auteur présumé du meurtre a comparu, ce lundi matin, devant le Procureur de la République près le Tribunal de Bir Mourad Rais à Alger.

Le criminel présumé a été auditionné concernant les faits qui lui sont reprochés, à huis clos. Il s’agit en effet d’un jeune homme est âgé de 22 ans, habite Bouzaréah et étudie à l’Université les sciences économiques de Delly Brahim et de surcroît n’était pas autorité à pénétrer à l’intérieur de la cité universitaire de Ben Aknoun.

Selon de sources concordantes, le mobile du meurtre serait lié à une affaire de mœurs. Le meurtrier aurait échangé quelques messages sur Facebook avec le défunt. Une reconstitution du crime a été organisée hier tard dans la nuit en présence du criminel présumé et des enquêteurs de la Gendarmerie.

Les mêmes sources affirment qu’une conférence de presse serait annoncée pour donner les derniers développements de cette affaire qui a secoué le cercle universitaire.

La colère de de ce crime abominable a provoqué une large grogne populaire. Des centaines d’étudiantes et d’étudiants de la Fac de médecine ont organisé un rassemblement lundi 18 février pour dénoncer l’attitude de la direction de la résidence universitaire Taleb Abderrahmane-2.

Quant à lui, le ministre de l’Enseignement Supérieur Tahar Hadjar, a donné, lundi, à Alger, une série d’instructions à l’ensemble des directeurs des Œœuvres universitaires pour « l’activation des dispositifs de sécurité internes», au sein des cités universitaires, en les dotant de tous les moyens humains et techniques pour assurer la sécurité des étudiants.

Wahiba Slimani/ version française: Rachel Hamdi

https://goo.gl/3Y7kmo
0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close