الأحد 15 ديسمبر 2019 م, الموافق لـ 17 ربيع الآخر 1441 هـ آخر تحديث 14:01
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
Echoroukonline

Les candidats en lice

Les cinq candidats en lice pour la présidentielle ont signé, ce samedi 16 novembre 2017, la Charte d’éthique des pratiques électorales, selon Echorouk News.

Cette  Charte, élaborée par l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE),  « expose les principes directeurs et les pratiques particulières qui forment le cadre du comportement moral attendu des acteurs et personnes participant au processus électoral ».

Elle  stipule que le comportement moral relatif au processus électoral « entend le respect des principes démocratiques de base à travers le libre exercice des droits démocratiques sans intimidation, notamment le droit de se porter candidat, le droit de vote, le caractère secret du vote, la transparence du financement des campagnes électorales ainsi que l’indépendance et la neutralité de l’institution en charge des élections et des services qui en dépendent ».

Le document énonce également que “tous les acteurs participant au processus électoral doivent accepter la responsabilité d’agir de façon à maintenir et à renforcer la confiance du citoyen par rapport à l’intégrité et la transparence du processus électoral”.

La Charte élaborée par l’instance présidée par Mohamed Charfi cite, par ailleurs, 10 principes généraux, dont la souscription de tous les acteurs participant au processus électoral aux principes d’élections “libres et équitables” et au respect des lois électorales.

«Les membres de l’ANIE, ses démembrements et services administratifs qui en relèvent s’engagent à s’astreindre au respect du principe de neutralité, d’impartialité et de traitement équitable des candidats aux élections et s’interdire tout comportement ou action susceptibles d’altérer ces principes », selon cette Charte.

Les candidats et les partis politiques participant aux élections s’engagent, quant à eux, à « faire des déclarations publiques véridiques et doivent s’abstenir de tous propos diffamatoires, insultes, invectives envers un autre candidat ou acteur du processus électoral et toute autre déclaration qu’ils savent être erronée ».

Cette charte s’adresse aussi aux responsables des médias nationaux audiovisuels, de la presse écrite et électronique et les intervenants qui en dépendent, qui doivent s’engager, entre autres, à « informer les électeurs de leurs droits, des dates d’inscription de recours sur les listes électorales, informer les électeurs sur les programmes des candidats aux élections et à assurer une couverture globale, équilibrée et objective durant toutes les phases de l’opération électorale, de manière impartiale et sans aucune discrimination entre les candidats».

Rappelons que les cinq candidats ,dont les dossiers ont été validés aussi bien par l’ANIE que par le Conseil constitutionnel, sont Ali Benflis, Abdelkader Bengrina, Azeddine Mihoubi, Abdelmadjid Tebboune et Abdelaziz Belaid.

Ils devront sillonner ,à partir de ce dimanche 17 novembre, les wilayas du pays pour tenter de convaincre les électeurs.

ANIE Charte d'éthique Présidentielle

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close