الأربعاء 02 ديسمبر 2020 م, الموافق لـ 16 ربيع الآخر 1442 هـ
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
D.R

La communauté musulmane établie en France fait l’objet d’actes de violence, de haine et de racisme dans la rue, dans les places publiques, y compris dans les mosquées.

Ce vendredi, les fidèles de la Grande Mosquée de Paris, dans le 5e arrondissement,   ont été victimes de jets de pétards. Ce qui a nécessité l’intervention des forces de l’ordre pour sécuriser ce lieu de culte et protéger les fidèles.

« Le secteur de la Grande Mosquée de Paris, dans le 5e arrondissement,  serait actuellement bouclé par les forces de l’ordre vendredi après-midi »,  selon la chaîne française BFM TV.

« Un jet de pétard depuis une fenêtre serait à l’origine de ce déploiement des forces de l’ordre. Personne n’a été blessé, et aucune interpellation n’a été faite à ce stade », a ajouté la même source.

Deux femmes voilées agressées à la Tour Eiffel

Quelques jours plus tôt, deux femmes voilées d’origine algérienne ont été agressées au couteau au pied de la Tour Eiffel (Paris). Les auteures de cet acte, à savoir deux femmes, ont été mises en examen pour « violence volontaires » accompagnées de « propos racistes ».

Nombreux sont ceux qui redoutent que ces actes ne se multiplient, d’autant plus que certains auraient demandé de venger le prof d’histoire-géographie tué le 16 octobre dernier.

Expulsion, interpellations, fermeture d’une mosquée

Après l’assassinat de Samuel Paty, les autorités françaises ont décidé de prendre une série de mesures allant de l’interpellation, d’expulsion en passant par la fermeture d’une mosquée et la dissolution du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF).

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin avait annoncé, au lendemain de la mort du prof d’histoire, l’expulsion de quelque 230 étrangers vers leurs pays d’origine pour radicalisation.

Outre cette mesure, il a décidé la fermeture de la mosquée de Pantin, en Seine-Saint-Denis. Une décision qui n’a pas été du goût des fidèles dont un recours en référé-liberté a été déposé pour contester la fermeture.

Darmanin a annoncé également la dissolution du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), créé en 2003, qui a pour objectif de lutter contre l’islamophobie.

Macron favorable à la publication des caricatures du Prophète

Le président français Emmanuel Macron a déclaré lors d’un hommage rendu à Samuel Paty  que «Nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins ». Ces propos ont suscité la colère et l’indignation des musulmans qui se révoltent contre la publication des dessins et des caricatures offensants du Prophète Mohamed (QSSSL).

Campagne de boycott des produits français

Perçu comme une provocation de trop de la part de celui qui a dit, quelques jours plus tôt, que « l’islam vit une crise profonde partout dans le monde », des internautes issus de pays arabes et musulmans ont lancé sur les réseaux sociaux une large campagne de boycott des produits français.

Un geste qui se veut une réponse aux propos d’Emmanuel Macron et en guise de soutien au Prophète (QSSSL).

En effet, le hashtag incitant au boycott des produits français s’est placé en tête des sujets les plus discutés dans le monde arabe et musulman.

Boycott Grande mosquée de Paris Islamophobie

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close