السبت 20 جويلية. 2019 م, الموافق لـ 18 ذو القعدة 1440 هـ آخر تحديث 19:38
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Abderrazak Makri, président du MSP

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Makri a fustigé les partis de l’alliance présidentielle qui mènent une campagne en faveur du président sortant Abdelaziz Bouteflika, estimant que “les réalisations qu’ils vantent n’ont aucun sens car elles ne sont pas basées sur des données concrètes”.

Le président du MSP a critiqué, vendredi, la politique adoptée par les partis de l’alliance présidentielle (FLN, RND, TAJ et MPA), affirmant  que ces derniers ne s’appuient point sur des données concrètes en parlant des réalisations du président Bouteflika. “Enumérer les réalisations du président pendant ces deux dernières décennies n’a pas de sens dans la mesure où il n’est basé sur des statistiques concrètes à présenter devant le peuple”, a-t-il soutenu.

Pour le candidat à la présidentielle d’avril 2019, les partis de la majorité ne sont pas convaincants, soulignant leur cacophonie qui saute aux yeux. “Ils n’ont pas d’arguments convaincants surtout que le pays se trouve à un tournant dangereux. Au lieu de donner des preuves, ils finissent par botter en touche”, a estimé le chef de file du MSP.

Par ailleurs, Makri n’a pas manqué de mettre en garde le pouvoir contre un éventuel recours à la fraude lors du prochain scrutin notamment, ajoute-t-il, dans la situation tendue qui règne dans le pays.

Au volet économique, il est revenu sur la situation générale du pays, affirmant l’urgence de trouver d’alternatives pour sortir de la crise financière que vit le pays à cause de la baisse drastique des revenus tirés des hydrocarbures. “La dilapidation des deniers publics est l’un des crimes gravissimes que connaissent les pays”, a-t-il insisté.

Asma Bahlouli / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/eG11Ht
0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close