السبت 18 أوت 2018 م, الموافق لـ 07 ذو الحجة 1439 هـ آخر تحديث 20:32
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق

Après neuf mois passés en prison, Montadar Zaidi retrouve la liberté sans abandonner sa lutte pour l’Irak et les irakiens, une mission à laquelle il a voué sa vie. Le 19 octobre 2009, il crée “la fondation Zaidi pour la prise en charge des victimes de l’occupation américaine en Irak”. Cette fondation à caractère humanitaire et caritatif «n’active pas beaucoup en ce moment dans son volet humanitaire par manque de financement.

 

Il est certain que l’ancien président américain George W.Bush n’oubliera jamais ce qu’il lui est arrivé en Irak, quelques jours à peine avant qu’il ne quitte la maison Blanche. L’épisode du lancer de chaussure, fortement symbolique, restera dans les annales, une sorte d’adieu qui sied à ce président dont le mandat a été sanglant et placé sous le signe de l’oppression.Dans un entretien qu’il accorde à Echorouk, pour la première fois à un journal algérien, le journaliste irakien rend hommage à l’Algérie et aux algériens quels qu’ils soient, pour l’avoir soutenu lui, et pour avoir soutenu son pays. Il cite l’épopée de l’Algérie révolutionnaire, et ses symboles, en particulier Djamila Bouhired.Notre interlocuteur revient sur sa vie à Beirout, un séjour provisoire à ses frais… une sorte d’exil volontaire…Au cours de notre entretien téléphonique, nous lui posons la question sur la phrase qu’il a prononcée en lançant sa chaussure à la figure de George W.Bush: «Je lui ai textuellement dit “C’est un baiser d’adieu, espèce de chien, de ma part, de la part des irakiens, et de toutes les veuves et orphelins”». 

Après neuf mois passés en prison, Montadar Zaidi retrouve la liberté sans abandonner sa lutte pour l’Irak et les irakiens, une mission à laquelle il a voué sa vie. Le 19 octobre 2009, il crée “la fondation Zaidi pour la prise en charge des victimes de l’occupation américaine en Irak”. Cette fondation à caractère humanitaire et caritatif «n’active pas beaucoup en ce moment dans son volet humanitaire par manque de financement. Mais au volet informationnel et juridique, elle travaille continuellement, à travers notamment l’organisation de conférences, de congrès dans le monde Arabe, en Asie et en Amérique Latine, pour porter à la connaissance de tous, les crimes qui ont été commis à l’encontre de l’Irak et des irakiens; une vérité que taisent les médias occidentaux». Côté juridique, Zaidi explique que sa fondation œuvre à porter plainte contre ceux qui sont responsables des crimes perpétrés en Irak, à leur tête l’ancien président américain Bush et l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair. Il prépare le dossier dans ce cadre, et collecte les signatures des irakiens qui ont été torturés, humiliés et déplacés, ainsi que des témoignages et des photos de leurs souffrances. Mountadar a choisi la Suisse pour le jugement de ce dossier.

 

Le lanceur de chaussure aborde avec nous différents sujets. Il a également exprimé son souhait de visiter prochainement l’Algérie pour raconter la situation en Irak.

Zaidi a saisi l’occasion pour transmettre un message aux algériens afin qu’ils préservent leur langue maternelle, la langue arabe: «J’encourage les algériens vivant à l’étranger de préserver et de ne pas oublier leur langue. J’ai rencontré des frères algériens émigrés qui hélas ne savaient pas parler l’arabe ».

 

 

 

 

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!