الأربعاء 14 نوفمبر 2018 م, الموافق لـ 06 ربيع الأول 1440 هـ آخر تحديث 22:31
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Hocine Necib, ministre des Ressources en Eau

Le ministre des Ressources en Eau, Hocine Necib a affirmé que l’irrigation des terres et produits agricoles aux eaux avec les eaux usées constitue un vrai crime vis-à-vis de la loi, réitérant que cette pratique est formellement interdite par la loi.

En marge d’une visite de travail et d’inspection effectuée à la wilaya de Tissemssilt, le ministre a notamment menacé de sévir fermement contre les paysans qui ne se conforment pas aux instructions de la tutelle, soulignant au même temps que son département œuvre à valoriser les eaux traitées au niveau des stations d’épuration des eaux usées et leur exploitation dans le domaine d’irrigation des terres agricoles.

M.Necib a déclaré que son département ministériel consacrera, l’année prochaine, un budget pour le lancement des études exploratrices des eaux souterraines dans la wilaya de Tissemsilt, afin de réaliser des forages pour alimenter la population locale en eau potable.

Lors d’une émission radiophonique, Hocine Necib a indiqué que 84 % des citoyens de la wilaya de Tissemsilt sont alimentés en eau potable quotidiennement et que 50 % en H/24, alors que 15 % un jour sur deux, prévoyant que la wilaya enregistrera une grande amélioration en matière d’alimentation en eau potable avant l’été de l’année prochaine grâce à plusieurs projets en cours de réalisation.

«L’objectif est de diversifier les sources d’eau sachant que la région s’appuie actuellement sur les eaux superficielles seulement», a-t-il précisé. Hocine Necib a estimé que «la diversification des sources d’eau est le seul moyen de sécuriser la disponibilité de ce produit vital dans la wilaya».

Par ailleurs, le ministre a, une nouvelle fois, assuré que l’eau du robinet est soumise à un contrôle rigoureux et saine à cent pour cent, ajoutant que tous les opérateurs activant dans le domaine de l’eau potable à travers le pays exercent selon les normes internationales.

A.Tebbag / version française: Rachel Hamdi

 

https://goo.gl/kksWPx
Choléra eaux usées irrigation

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close