الأربعاء 26 سبتمبر 2018 م, الموافق لـ 16 محرم 1440 هـ آخر تحديث 22:19
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Secrétaire général du Front de Libération Nationale, Djamel Ould Abbes

Le secrétaire général du Front de Libération Nationale, Djamel Ould Abbes est sorti de son mutisme par rapport aux critiques attribuées par les Nations Unies, sur la situation alarmante de l’expulsion collective des migrants subsahariens.

«Les parties qui critiquent l’Algérie au sujet de ce dossier doivent savoir que la loi interdit à tout étranger de fouler le sol d’un Etat déterminé sans visas »,a-t-il martelé.

Le numéro deux du Vieux partis a fait savoir que les ONG ont été mal informées sur ce sujet, particulièrement que l’Algérie ait souffert du colonialisme, et ne pourra jamais opprimer les ressortissants africains.

«L’Algérie n’a jamais et ne créera jamais des centres de rétentions pour nos frères africains »,a-t-il affirmé en marge d’une conférence de presse intitulée « Bouteflika et l’Afrique, 60 ans de fraternité, de solidarité et de coopération ».

Le SG du FLN a ajouté que l’Algérie a garanti toutes les conditions nécessaires pour le rapatriement des migrants clandestins vers leur pays d’origine dans le plein respect de leur dignité.

Selon lui, ces rapports sont basés sur de fausses informations, ce ne sont que des allégations tendancieuses. L’Algérie a toujours entrepris de bonnes relations avec les pays africains, notamment dans l’ère du président Bouteflika, qui a été le signataire de l’acte de naissance de ces relations, plus particulièrement celles tissées avec les pays composant aujourd’hui la bande de Sahel.

«Lorsque j’étais son ministre de la Solidarité nationale et de l’action sociale, je jure qu’à chaque bobo, à chaque inondation, à chaque catastrophe naturelle, à chaque sécheresse, au Mali, au Niger, en Tanzanie ou Mozambique, le président me téléphonait personnellement et le lendemain, les avions décollaient. J’ai accompagné quelques vols au Darfour (Soudan) et au Kenya. Cela se poursuit jusqu’à maintenant. C’est la politique du président, le soutien humanitaire aux frères africains », a-t-il dit.

Asma Bahlouli / version française: Rachel Hamdi

https://goo.gl/D4i2AF
Algérie Migrants africains Ould Abbes

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close