الثلاثاء 21 أوت 2018 م, الموافق لـ 10 ذو الحجة 1439 هـ آخر تحديث 21:49
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Le tribunal criminel d’appel d’Illizi a prononcé une peine de 7 ans de réclusion à l’encontre d’une personne ,répondant aux initiales “H.A” ,pour importation, port d’arme à feu et une munition ainsi que pour immigration clandestine.

Les dessous de cette affaire remontent au 13 décembre 2011, après des renseignements parvenus à la gendarmerie nationale selon lesquelles des migrants clandestins échangent d’armes à feu dans les jardins de la région Zelouaz dans la wilaya d’Illizi.

L’accusé a été pris en flagrant délit de vente d’une arme, de type kalachnikov, par les éléments de la police judicaire dépêchés sur place.

Lors de sa mise en examen, le prévenu natif de Gao au Mali, en 1991, a avoué avoir été contacté par une autre personne originaire de Gath en Libye, lui proposant la vente d’armes à feu de type kalachnikov. Les deux hommes se seraient mis d’accord pour conclure le marché. Le prévenu s’est rendu à Gath pour récupérer une quantité d’armes qu’il a acheminée vers l’Algérie. Il s’agit de cinq (05) kalachnikovs et 398 cartouches. Ce dernier a reçu une commande de vente d’une arme à 80.000 da (8 millions de centimes). 

Arrêté, le mis en cause a avoué exercer le trafic d’armes et a indiqué l’endroit où il a caché ses armes.

Le président du tribunal a révélé que l’individu en question avait été coopératif durant toutes les étapes qu’a duré l’enquête et qu’il ne s’est jamais rétracté, ajoutant que la police judiciaire ne l’a pas chargé d’appartenance à des groupes terroristes.

L’accusé a ajouté avoir été dans une situation financière difficile. 

Jugeant la gravité des faits, le procureur général à requis une peine de 15 ans de réclusion ferme.

Quant à la défense de l’accusé, elle a rappelé la situation qui prévalait dans la Libye, marquée par une prolifération des armes, affirmant que son client n’aurait pas commis un tel acte n’était sa situation financière intenable. Ainsi, il a demandé de réduire la peine infligée à son client, dans la mesure où il s’est montré très coopératif avec les services de sécurité.

Le président du tribunal a condamné l’accusé à 7 ans de réclusion ferme.

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!