الأحد 07 مارس 2021 م, الموافق لـ 23 رجب 1442 هـ
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
D.R

Abdelaziz Rahabi, ancien ministre de la Communication

L’ancien ministre de la Communication Abdelaziz Rahabi a estimé que la libération des détenus d’opinion était un geste d’apaisement attendu du chef de l’Etat.

«La libération des détenus d’opinion du Hirak est un geste d’apaisement attendu du Président du République et donne l’espoir d’une perspective d’ouverture politique plus large», a souligné Abdelaziz Rahabi sur sa page facebook.

Pour l’ancien diplomate algérien «Les pouvoirs publics doivent saisir cette opportunité pour mettre en place toutes les conditions légales pour que la privation de liberté pour l’expression d’une opinion ne se reproduise plus dans notre pays».

«Il appartient à l’Etat de veiller à la préservation du droit du citoyen à la liberté et à la dignité», insiste-t-il.

«En toutes circonstances, soutient-il, seuls le dialogue, la concertation et le respect mutuel sont de nature à établir la confiance, à assurer la stabilité et à favoriser l’avènement d’une Algérie plus juste et plus forte».

Détenus d'opinion libération Rahabi

En relation

600

1 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • Ben

    J’ai pas compris pourquoi on les a garder si longtemps.

close
close