الثلاثاء 10 ديسمبر 2019 م, الموافق لـ 12 ربيع الآخر 1441 هـ آخر تحديث 22:28
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
Echoroukonline

Abdelmadjid Sidi Saïd

Le doyen des juges d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed ouvrira très prochainement des dossiers dont seraient impliqué l’ancien secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd, des ministres et des hommes d’affaires qui sont actuellement derrière les barreaux à la prison de El Harrach.

Echorouk a appris de certaines sources que le doyen des juges d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, s’apprête en effet à convoquer l’ancien patron de la Centrale syndicale pour être auditionné dans de nombreuses affaires, entre autres des soupçons de gestions des affaires de l’UGTA depuis son installation en 1997, enrichissement illicite, abus de pouvoir…

Outre Sidi Saïd, dix membres influents du secrétariat national de l’Union seront aussi présentés devant ladite instance.

Les mis en cause sont poursuivis, selon les mêmes sources, pour détournement de l’argent des œuvres sociales destinés aux travailleurs, trafic d’influence, dilapidation de l’argent des travailleurs, avoir bénéficié d’indus avantages et financement occulte de partis politiques.

Par ailleurs, l’ancien secrétaire général de l’UGTA devra également comparaître devant le conseiller instructeur près la Cour suprême pour être entendu dans l’affaire « Al Khalifa », sachant que nombre de ministres et de hauts responsables seront eux-aussi convoqués, eux qui avaient comparu en tant que témoins dont les verdicts avaient été rendus, rappelons-le, en 2015.

Nouara Bachouche / Traduit par: Moussa. K.

Sidi Saïd Tribunal de Sidi M'hamed UGTA

En relation

  • Mobilis va investir au Mali

    L'opérateur de téléphonie mobile, Mobilis, a obtenu un accord préliminaire d'attribution provisoire d'une licence globale (2G, 3G et 4G) pour se déployer au Mali. C’est…

    • 115 inlt
    • 0
600

1 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • karim

    alors pour quoi il est en liberté totale , il faut le mettre derriere les barreaux avec ses voyeux politiques

close
close