الجمعة 05 مارس 2021 م, الموافق لـ 21 رجب 1442 هـ
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
D.R

Abdelmadjid Attar, ministre de l'Energie

Le ministre de l’Energie Abdelmadjid Attar a annoncé, lundi, des préparatifs pour la mise sur pied d’une société similaire à la Sonatrach qui sera chargée de  gérer à l’avenir les projets liés aux énergies renouvelables.

Invité au Forum de la Radio nationale, le ministre de l’Energie a mis en avant l’importance de changer le modèle de consommation énergétique en Algérie et le transformer en générateur de richesse et d’emplois, plutôt que de l’orienter vers une consommation domestique qui dépasse les 78%.

Questionné sur la situation de Sonelgaz, Attar a dit qu’elle ne couvre pas ses dépenses et que n’était les aides de l’Etat elle aurait fait faillite. Pour lui, Sonelgaz a plus besoin d’aide que Sonatrach.

Selon le premier responsable du secteur de l’Energie, il y a nécessité d’aller vers une transition énergétique dans la mesure où Sonelgaz produit des de l’électricité et du gaz à des prix subventionnés d’où il fallait, à ses yeux, changer de stratégie.

L’invité du Forum de la Radio prévoit en effet une stabilisation des prix de pétrole à 55 dollars pendant cet exercice (2021), indiquant que l’Algérie a perdu plus de 10 milliards de dollars d’exportations des hydrocarbures au cours de 2020.

De l’avis du ministre, il va falloir attendre jusqu’à 2022 voire 2023 pour que les cours de l’or noir atteignent les 70 ou 80 dollars le baril, écartant toutefois une hausse à 60 dollars pendant ces six premiers mois de l’année.

Par ailleurs, il a rappelé qu’il a été décidé de geler l’importation d’essence durant cette année en cours.

Abdelmadjid Attar Energie renouvelables Sonatrach

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close