الخميس 21 فيفري 2019 م, الموافق لـ 16 جمادى الآخرة 1440 هـ آخر تحديث 17:29
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Mahmoud Rabah, inspecteur régional de la police du Centre

Le contrôleur de police Mahmoud Rabah, inspecteur régional de la police du Centre a affirmé que le commandement de la sûreté nationale n’accorde aucune tolérance à des agents ou officiers de police en cas de dépassements perpétrés soit dans l’enceinte des stades ou dans un autre endroit.

“Le respect des droits et de la dignité des citoyens est une ligne rouge”, a insisté le contrôleur de police pour qui la dignité du citoyen est l’axe principal de l’équation sécuritaire.

Revenant sur la vidéo montrant trois agents de police prendre à tabac un supporter lors d’un match de championnat, il y a plus de deux mois, Mahmoud Rabah a révélé que ces derniers ont été suspendus en attendant que la justice statue définitivement.

Par ailleurs, il a insisté sur le fait que le commandement de la sûreté nationale ne tolère point ces comportements négatifs et contraires à la déontologie.

En outre, il a fait savoir que les agents de police ont effectué 41 interventions lors des matchs de football ayant permis l’arrestation de 1005 spectateurs, dont 867 ont été déférés devant la justice, tandis qu’il a déploré 38 blessés, dont 28 appartenant au corps de la police.

L’inspecteur régional de la police du Centre a souligné également que 32 754 affaires liées au maintien d’ordre ont été enregistrées, dont 1294 cas d’atteinte à l’ordre public ayant fait 154 blessés, dont 88 policiers alors que 1478 individus ont été traduits devant les compétences judiciaires.

Selon ce même officier, la couverture sécuritaire relevant du champ de compétence de la police a été assurée à hauteur de 96.62% en 2018, soit un policier en moyenne pour 231 individus.

 S’agissant du bilan des acticités de la police judiciaire de la région du Centre, l’interlocuteur a fait état de 99 325 affaires, dont 27 964 liées aux atteintes à des personnes, 33 121 relatives aux atteintes à des biens, 3977 cas liés à des crimes économiques et financiers et 1266 affaires qui concernent les atteintes à la famille et aux bonnes mœurs.

Le conférencier a également souligné que 1063 affaires liées à la cybercriminalité ont été recensées, dont 741 cas relatif aux atteintes aux libertés et aux données personnelles, 26 à l’escroquerie sur le net, 19 cas liés à la mise en ligne de vidéos pornographiques ainsi que 68 affaires ayant trait aux atteintes au système d’information.

Nouara Bachouche / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/o62sEB
Police Police judiciaire Sûreté nationale

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close