الثلاثاء 25 سبتمبر 2018 م, الموافق لـ 15 محرم 1440 هـ آخر تحديث 12:30
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Depuis l’annonce de la décision du gouvernement tunisien d’instaurer une taxe pour les transporteurs algériens désirants de pénétrer le sol tunisien, les réseaux sociaux sont en état d’ébullition, notamment que la majorité des Algériens passent leurs vacances chez le voisin de l’est.

À cet effet, de sources diplomatiques tunisiennes ont nié en bloc l’information ayant agité les Algériens sur la taxe d’entrée aux territoires tunisiens estimée à 200 dinars tunisiens, l’équivalent de 14 000 da, imposée sur chaque véhicule commercial algérien.

Echorouk a appris d’une source diplomatique tunisienne qu’il s’agit seulement d’une taxe imposée sur les camions chargés de marchandises qui passent par le scanner. Selon lui il s’agit de tout camion souhaitant accéder en Tunisie via les postes frontaliers routiers ou les ports.

La même source a notamment affirmé que cette procédure ne concerne pas les véhicules ou bus individuelles ou touristiques.

L’intervenant a notamment tenu à clarifier que l’article 42 de la loi de finances 2018 a instauré un droit de scannage des conteneurs, estimé à 200 dinars et payé automatiquement à travers la souscription d’une déclaration «UC »  relative aux unités de charges.

Abdesslam Skia / version française: Rachel Hamdi

https://goo.gl/wrCnw2
Algériens Taxe d'entrée Tunisie

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close