الجمعة 22 نوفمبر 2019 م, الموافق لـ 24 ربيع الأول 1441 هـ آخر تحديث 22:57
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
D.R

Abdelmadjid Tebboune lors des funérailles du feu Réda Malek

L’ancien premier ministre, Abdelmadjid Tebboune a commenté pour la première fois l’incident qui s’était produit au cimetière de El Alia entre lui, Saïd Bouteflika et Ali Haddad, affirmant que le comportement de ces derniers était «provocateur à son endroit».

L’incident, qui a eu lieu lors des funérailles du feu Réda Malek, coïncidait avec la crise qui a éclaté entre Abdelmadjid Tebboune, en tant que premier ministre et des hommes d’affaires  appuyés par le frère de l’ancien président Saïd Bouteflika.

Sur la vidéo, on voit Tebboune  mis en quarantaine, tandis le trio Saïd Bouteflika, Ali Haddad et Abdelmadjid Sidi Saïd éclatait de rire. Cette scène a suscité une polémique d’autant plus qu’elle a eu lieu dans un endroit inadéquat mais qui laissait présageait que les jours de Tebboune à la tête du PM étaient comptés.

«Ce qui s’est passé était une provocation à mon égard. Mais, j’ai condamné ce comportement car l’endroit n’était pas approprié pour rigoler surtout lors des obsèques de l’un des symboles de la Guerre de Libération», a commenté Tebboune sur le plateau de la chaîne El Hayat.

Sur son limogeage, il expliquera «avoir appris la nouvelle auprès de Ahmed Ouyahia, en sa qualité de directeur de cabinet de la Présidence, vingt-quatre heures après son retour au pays (il a passé quelques jours de vacance en France».

Par ailleurs, il a souligné avoir eu plusieurs embauches lors de son passage, Dr Saadane avenu, dont «des ministres recevaient des instructions à son insu de la part d’Ouyahia et de Saïd Bouteflika…».

Haddad Saïd Bouteflika Tebboune

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close