الأحد 25 أكتوبر 2020 م, الموافق لـ 08 ربيع الأول 1442 هـ آخر تحديث 22:28
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
D.R

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune, a déclaré, lors d’une entrevue accordée à des responsables de certains médias nationaux diffusée dimanche soir, que « si le peuple veut le changement, il est temps de l’opérer ».

Le président de la République a affirmé, lors de cette rencontre, que la nouvelle Constitution « accorde des prérogatives à l’élu choisi par le peuple », soulignant que « si le peuple veut le changement, il est temps de l’opérer pour ne pas rester dans l’ambiguïté qui a prévalu auparavant ».

« L’Etat algérien sera, après le référendum sur la révision constitutionnelle prévu le 1er novembre 2020, davantage moralisé et véritablement au service du citoyen et non pas au service d’un groupe de personnes qui exerce sur lui une autorité paternaliste », a-t-il ajouté, assurant que « le peuple décidera seul de son destin ».

Abdelmadjid Tebboune a fait part, au cours de cette entrevue, de son “souhait” de voir les citoyens « plébisciter le projet de révision constitutionnelle, pour qu’on puisse passer directement à la révision de la loi portant régime électoral, laquelle sera soumise au parlement pour donner naissance, si possible, à de nouvelles institutions élues avant la fin de l’année ».

Evoquant les changements les plus importants que consacrera la nouvelle Constitution, Tebboune a affirmé que la représentation sera « réelle à travers cette Constitution qui offrira de larges prérogatives aux élus ».

Abdelmadjid Tebboune Constitution Le changement

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close