الأحد 07 مارس 2021 م, الموافق لـ 23 رجب 1442 هـ
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
D.R

Un enseignant belge ayant montré des caricatures offensantes du Prophète Mohamed (QSSSL) à ses élèves près de Bruxelles a été suspendu.

Un enseignant a été suspendu cette semaine à Bruxelles pour avoir montré à ses élèves de 10-11 ans une caricature offensante du Prophète (QSSSL) publiée par le journal satirique français Charlie Hebdo, qui a été jugée “obscène” par sa direction.

Selon le porte-parole de la bourgmestre de Molenbeek, la commune bruxelloise où se sont produits les faits, Rachid Barghouti, « deux ou trois parents » se sont plaints à la direction de cette école primaire qu’un tel dessin soit brandi devant “des enfants de 5e et 6e primaire” (les deux derniers niveaux de primaire, NDLR).

Dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression, après l’assassinat ce mois-ci d’un enseignant français ayant montré à ses élèves adolescents plusieurs caricatures de Mahomet, l’instituteur avait choisi de montrer un des dessins de ce lot, déjà publié par l’hebdomadaire français Charlie Hebdo.

L’enseignant « a été entendu jeudi par le collège communal (le maire –ou bourgmestre– et ses adjoints, NDLR) et écarté », a expliqué Barghouti.

Selon Rachid Barghouti, aborder à l’école la liberté d’expression « est important, il n’y a aucune censure par rapport à ça ». Mais « cela doit se faire dans un cadre un tout petit peu pensé, réfléchi ».

Outre une large campagne de boycott des produits français, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs pays musulmans pour dénoncer et condamner les propos du président français Emmanuel Macron affirmant ne pas renoncer aux dessins et aux caricatures portant atteinte au Prophète Mohamed (QSSSL).

Belgique Justin Trudeau Le Prophète

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close