الإثنين 28 ماي 2018 م, الموافق لـ 12 رمضان 1439 هـ آخر تحديث 00:11
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
Archives

Le tribunal de Dar El Beida à Alger a interrogé, mardi, un immigré algérien établi en Italie pour possession et violation de la réglementation liée à l’importation des psychotropes et des produits pharmaceutiques.

Les services des Douanes de l’aéroport international Haouari Boumediène (Alger) ont arrêté le trentenaire sur le point d’introduire de manière illégale  une importante quantité de médicaments. Il s’agit de 12 bouteilles de Rivotril-gouttes, 100 comprimés de Rivotril, une boite de Valium et 50 boites de médicaments destinés aux femmes enceintes pour un total de 1.000 comprimés.

En effet, ces médicaments retrouvés dans les bagages du mis en cause ne peuvent être importés ni transportés sans l’autorisation préalable du ministère de la Santé.

Arrêté, le trentenaire a été présenté ensuite devant les autorités judiciaires.

L’accusé a reconnu mardi devant le juge avoir importé des médicaments sur la base d’une ordonnance prescrite par un médecin italien.

Il aurait consulté, lors d’un voyage en Italie,  un médecin à Rome de lui prescrire des médicaments lui permettant de se débarrasser définitivement de l’héroïne qu’il consomme en raison d’un problème psychologique.

Toutefois, il a démenti avoir acheté ces médicaments dans le but de les commercialiser ou les revendre au marché noir.

Le procureur de la République a requis une peine de 5 ans de prison ferme et 100.000 dinars d’amende à l’encontre du prévenu.

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!