الجمعة 23 أكتوبر 2020 م, الموافق لـ 06 ربيع الأول 1442 هـ آخر تحديث 21:50
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
D.R

Aux États-Unis, une femme a été arrêtée, soupçonnée d’être impliquée dans l’envoi d’une enveloppe empoisonnée à Donald Trump. Le mystérieux pli contenait de la ricine, une substance mortelle, ont annoncé dimanche les autorités.

« Je confirme qu’une arrestation a été faite au Peace Bridge à Buffalo, New York », a déclaré à l’AFP Aaron Bowker, un responsable des douanes, en référence à un pont qui relie le Canada à l’Etat de New York. « L’enquête est en cours », a-t-il ajouté. Le suspect est une femme qui portait une arme à feu lorsqu’elle a été arrêtée, selon des médias américains.

Plusieurs tests ont confirmé la présence de poison

Un responsable du gouvernement a précisé à l’AFP, sous couvert de l’anonymat, qu’une comparution devant la justice était prévue ce lundi. La presse américaine avait fait savoir samedi que les autorités avaient intercepté une enveloppe contenant de la ricine et adressée à Donald Trump. La lettre avait été découverte plus tôt dans la semaine et n’avait pas été acheminée jusqu’à la Maison Blanche, selon le quotidien New York Times et la télévision CNN.

Le journal avance que la lettre aurait été postée depuis le Canada. Le courrier adressé à la Maison Blanche est d’abord inspecté puis trié dans des dépôts près de Washington. Selon CNN, le contenu de l’enveloppe a été testé plusieurs fois dans l’un de ces dépôts, avec confirmation de la présence de ricine. La ricine, qui est produite par le traitement des graines de ricin, est mortelle même en doses infimes si elle est avalée, inhalée ou injectée, provoquant une défaillance des organes. Il n’existe aucun antidote.

Courrier empoisonné Donald Trump États-Unis

En relation

  • Le wali d’Oran sort de son mutisme

    La rentrée scolaire 2020/2021 a été marquée non seulement par la pandémie, mais aussi par une vidéo qui avait fait le buzz sur la toile,…

    • 1127 inlt
    • 0
  • Le moudjahid Bouragaâ atteint du Covid-19

    La famille du moudjahid Lakhdar Bouragaâ a annoncé mercredi soir que l’ancien commandant de la Wilaya IV historique était testé positif au coronavirus (Covid-19). Le moudjahid…

    • 135 inlt
    • 0
600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close