الثلاثاء 22 ماي 2018 م, الموافق لـ 06 رمضان 1439 هـ آخر تحديث 02:09
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق

Le coordinateur du Comité intersectoriel en charge du dossier des médecins résidents,professeur Salah Eddine Bendib,a affirmé que la tutelle s’est engagée à ne pas affecter les médecins résidents au service civil,sans la mise à leur disposition des moyens nécessaires leur permettant d’exercer leurs fonctions dans les meilleures conditions.

Intervenant sur les ondes de la Chaine III de la radio Nationale dans l’émission «L’invité de la Rédaction»,Le Professeur Bendib a réitéré que le ministère de la Sante n’est pas habilité à intervenir dans l’affaire du service civil,il s’agit des prérogatives du ministère de la défense nationale.

L’invité de la rédaction a réitéré le caractère «sérieux» de la prise en charge des revendications des protestataires,soulignant que les travaux du comité, regroupant des représentants de plusieurs ministères,sont «exclusivement» consacrés au service civil et à sa durée,des points pour l’examen desquels,les représentants des médecins contestataires ont présenté une plateforme de revendications de 64 pages.

S’agissant de l’annulation du service civil,l’intervenant a évoqué la possibilité d’une réforme progressive qui se fera par étapes,à travers des mesures incitatives et attractives permettant d’encourager les médecins résidents à accomplir ce service,notamment dans les régions éloignées du pays».

Le professeur a notamment évoqué la suggestion de revoir la liste des spécialités en fonction de la carte sanitaire,voire les réduire à 15 parmi 38 spécialités.

 

 

 

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!