الخميس 04 مارس 2021 م, الموافق لـ 20 رجب 1442 هـ
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
D.R

Siège de la Commission européenne à Bruxelles

L’Algérie va-t-elle de nouveau figurer sur la liste des pays sûrs pour voyager établie par l’Union européenne, dont la Commission a proposé la mise à jour de son approche coordonnée des restrictions de la libre circulation.

Pour éviter une 3e vague de la pandémie, la Commission européenne a adopté une communication exposant des mesures nécessaires, à savoir entre autres décourager les déplacements non essentiels, et a proposé d’ajouter aux couleurs existantes (vert, orange, rouge et le gris) la couleur «rouge foncé» pour désigner les zones où le virus circule à des niveaux très élevés, à savoir celles où le seuil de notification sur 14 jours est supérieur à 500 pour 100 000 personnes.

Lors de leur réunion du 21 janvier, les dirigeants européens ont reconnu que le Conseil pourrait devoir réexaminer ses recommandations relatives à la libre circulation et aux déplacements en provenance de pays tiers  compte tenu des risques posés par les nouveaux variants du virus.

Reste à savoir si l’Union européenne compte considérer de nouveau l’Algérie pays « sûr » dans la mesure où le nombre de contaminations a baissé de manière spectaculaire.

Il convient de rappeler à ce titre que les frontières algériennes (terrestres, maritimes et aériennes) étaient fermées depuis mars 2020 en raison de la propagation du Coronavirus (Covid-19), tandis que l’accès à l’UE était autorisé à un certain nombre de pays non européen.

Le 1er juillet dernier, l’Union européenne a décidé de rouvrir ses frontières à quinze (15) pays jugés sûrs quant au niveau de contamination au Covid, à savoir l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Chine –sous condition- la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay.

L’Algérie retirée de la liste de l’UE

Quelques jours plus tard, la Commission européenne a annoncé le retrait de l’Algérie de la liste des pays “sûrs” dont les ressortissants ont l’autorisation de séjourner sur le territoire de l’Union. En cause, la recrudescence des cas de contaminations dont un record quotidien a été enregistré le 24 juillet dernier avec 675 nouveaux cas.

Algérie Commission européenne coronavirus

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close