إدارة الموقع
Entretien….

Vrai/faux: Dr Yahia Mekki corrige les mythes autour du Coronavirus

Nabila Hocine
  • 15374
  • 0
Vrai/faux: Dr Yahia Mekki corrige les mythes autour du Coronavirus
D.R
Dr. Yahia Mekki

Pour dire STOP a la désinformation, le Dr Yahia Mekki, Virologue au CHU de Lyon, Expert auprès de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et auprès du ministère français de la Santé, répond pour nous aux questions qui reviennent le plus sur la toile et corrige ainsi les mythes sur le Coronavirus.

https://www.facebook.com/nabila.hocinectd.7/videos/2706752542880839/

Le Covid 19 peut-il circuler dans l’air?

Le virus ne circule pas dans l’air il est intra humain, au niveau des cellules nasopharyngées et pulmonaires, et on le trouve également chez certaines personnes contaminées au niveau des selles, mais il ne circule pas comme les moustiques. On parle de contamination dans l’air quand la personne «a» contaminée est a une distance trop rapprochée de la personne «b» non contaminée, si elles discutent a proximité l’une de l’autre, s’embrassent ou se touchent, les gouttelettes d’eau avec toutes les sécrétions du nez transmettent le virus, donc pas de transmission par l’air mais une transmission interhumaine par rapprochement, c’est pour cela qu’il faut laisser une distance d’au moins 1m50 pour ne prendre aucun risque.

On dit que le génome du virus continue de muter, comment?

Bien sûr que le virus d’un passage a un autre, d’un individu a un autre peut connaître des mutations, au moment où il se multiplie au niveau de la cellule, il peut y avoir des modifications d’une base a une autre, d’un acide aminé avec un autre, donc cela peut changer un petit peu la conformation de ce virus, on a d’ailleurs distingué deux souches «L» et «S».

Certains groupes sanguins seraient plus a risque que d’autres, vrai ou faux?

Je dirai que certains groupes sanguins sont mieux protégés que d’autres. On a constaté en Chine que les patients du groupe « O » faisaient moins d’infections, ou du moins, moins graves que les patients du groupe « A ». Le groupe sanguin « A » n’a d’anticorps que contre le groupe « B », par contre le groupe « O », n’a ni l’antigène « A » ni « B » donc il a les deux anticorps.  De ce fait, l’on constate selon les analyses des scientifiques que les patients du groupe « O » sont plus résistants a ce virus, peut-être qu’on pourra plus approfondir ce sujet avec les prochaines recherches.

Une fois guéri, le Coronavirus aurait des conséquences sur la fertilité chez l’homme, Info ou intox?

Non, fake News, aucune publication ni recherche n’a démontré cela, il y a en effet d’autres virus qui quand on les attrape, donne une stérilité chez l’homme ; comme le virus ourliens (les oreillons), qui se multiplient non seulement dans les parotides mais surtout chez l’homme au niveau testiculaire, et va abîmer tout le phénomène de la spermatogenèse et entraînera une stérilité, mais pour l’heure en ce qui concerne le coronavirus, il ne présente pas ces signes la.

Un chercheur de Harvard a annoncé que « 40 a 70 % de la population mondiale sera infectée » par le Coronavirus. Qu’en est-il vraiment?

Scientifiquement, oui, c’est possible. Selon les données de l’OMS au 23 mars 2020, ce virus a touché 169 pays sur les 198 qui existent, sur le plan infectieux et épidémiologique, quand on a un nouveau virus qui apparaît comme ça, ce qu’on appelle un «virus émergent», on a toujours le phénomène de deux vagues, la première qui a commencé et qui a frappé de plein fouet la Chine, l’Iran, la Corée du Sud, et les pays européens, la où on adopte la mesure du confinement, a ce niveau la c’est ce qui nous permet de réduire le nombre d’infectés, pour pouvoir les traiter si le nombre le permet. Après cette première vague, nous reprendrons nos vies, nous allons sortir de la phase « 3 », mais il y aura toujours des porteurs asymptomatiques qui vont constituer un nouveau système de contamination qui entraînera la deuxième vague, qui sera toutefois moins forte que la première. Donc ce chiffre avancé pourrait être atteint durant la phase de ce virus sur une année. Seulement s’il y a un vaccin qui serait prêt d’ici septembre, la on pourrait avoir un chiffre moins important, environs 10 ou 20 millions d’infectés dans le monde.

Alors que le Professeur Didier Raoult mène des essais «encourageants» a Marseille sur la chloroquine pour traiter les malades atteints par le Covid-19, les États-Unis et d’autres pays ont approuvé ce traitement. Est-ce un réel espoir pour vaincre ce virus?

Oui, il faut savoir que ce traitement n’est pas une nouvelle molécule, si c’était le cas et que cette molécule avait été créée que pour traiter le Covid 19, la on se serait interrogé, on l’aurait testé sur les animaux , in vitro, mais il s’agit d’un traitement qui a plus de 30 ans. Il a été d’ailleurs mis au point pour traiter les maladies auto-immunes, après on l’a utilisé conte la malaria car on n’avait rien contre cette maladie on était désarmé, un peu comme maintenant, on avait des centaines de milliers de morts chaque année dus au paludisme. Pour le Coronavirus, le Pr Didier Raoult l’a testé sur 24 patients, dont 20 dans un état grave, et il a pu en sauver 16. Donc il a dit maintenant, ce traitement on le connaît, le dosage plasmatique on le connaît, il n’y a pas de risque a ce niveau la.

Seulement, il faut savoir qu’il y a deux écoles en France : d’un côté, nous avons l’équipe de Didier Raoult qui favorise l’utilisation de la Chorionique, d’autres qui disent que c’est trop tôt et qu’il faut la tester sur un plus grand échantillon de patients. La société Sanofi a affirmé qu’elle mettrait a la disposition de l’Etat de quoi traiter 300.000 malades.  Entre temps d’autres laboratoires travaillent sur d’autres molécules, comme celle utilisée contre le VIH, car tout comme le Covid-19, il s’agit de virus enveloppés et aériens. Nous travaillons a avoir un vaccin ou un traitement qui élimine complètement le virus et qui donnera le moins d’effets secondaires possible.

Et pensez-vous que tous les pays touchés par le Covid-19 pourraient bénéficier de vaccin?

C’est vrai que les pays développés ont toujours plus de moyens et de facilités de s’en procurer que les autres, mais heureusement que nous avons l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui peut exiger aux industriels de mettre a disposition ce médicament pour un euro symbolique au profit de tous les pays, et c’est d’ailleurs ce qu’elle a fait pour l’hépatite C, dont le traitement coûte 49000 euro/personne aux pays européens par exemple, mais qui grâce a la politique de l’OMS revient a 2000 euro aux pays africains et sud asiatiques.

https://www.facebook.com/nabila.hocinectd.7/videos/2706752542880839/

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!