الأربعاء 23 أكتوبر 2019 م, الموافق لـ 23 صفر 1441 هـ آخر تحديث 23:58
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
D.R

Belkacem Zeghmati, ministre de la Justice

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati a indiqué que le pays était sur le point de surmonter la crise grâce à l’institution militaire qui avait accompagné les revendications du peuple depuis le début du Hirak.

“Nul ne peut nier le rôle de l’Armée qui a évité à l’Algérie de vivre un même scénario comme ce fut le cas  dans des pays voisins”, a souligné le ministre de la Justice, insistant sur la volonté des hautes autorités du pays de rendre la parole au peuple.

Lors de la présentation au vote des deux projets de loi relatifs à l’Autorité indépendante en charge des élections et au régime électoral au conseil de la Nation, le garde des Sceaux est revenu sur le rôle joué par l’institution militaire qui, selon lui, a permis au pays de sortir de la crise qu’il a traversée depuis le 22 février.

“N’était pas l’Armée, je ne serais pas ici devant vous et vous ne seriez pas vous non plus ici”, a soutenu Zeghmati.

Par ailleurs, il a fait savoir que l’élection présidentielle se tiendra avant la fin de l’année, précisant que seule la voie des élections  est susceptible de sortir le pays de la crise, ajoutant que les hautes autorités s’engageaient à rendre la parole au peuple afin d’élire le futur président de la République en toute transparence.

“Les projets de loi présentés au vote au Parlement mettent fin aux vieilles pratiques qui émaillent les processus électoraux”, a-t-il affirmé.

Asma Bahlouli / Traduit par: Moussa. K.

Election présidentielle Hirak Zeghmati

En relation

600

2 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • Nour

    Selon vous. Mais le peuple Algerien dit Non c’est Non.
    يتنحاو قع

  • نحن هنا

    “والبلد الطيب يخرج نباته بإذن ربه والذي خبث لايخرج الا نكدا”قرآن كريم

close
close