-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

65 Palestiniens tués par les bombardements israéliens sur Gaza après la fin de la pause humintaire

Echoroukonline
  • 85
  • 0
65 Palestiniens tués par les bombardements israéliens sur Gaza après la fin de la pause humintaire

Au moins 65 Palestiniens, principalement des civils innocents, dont des enfants, ont été massacrés par les bombardements aveugles israéliens à travers la bande de Gaza depuis tôt aujourd’hui matin, alors qu’Israël a repris sa campagne de génocide sur l’enclave après une pause de sept jours.

Notre correspondant a confirmé que le nombre de victimes documentées à Gaza s’est élevé à 65 depuis 7h00 ce matin, la majorité étant des enfants et des femmes. En outre, de nombreux civils innocents ont été blessés à des degrés divers.

Dans l’un des incidents tragiques du génocide israélien survenu aujourd’hui sur le territoire, plusieurs civils ont été tués et d’autres blessés lorsque les forces d’occupation israéliennes ont bombardé la maison de la famille Subeih, rue George, à l’est de la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

En outre, notre correspondant a déclaré que les cadavres de 30 civils ont été transportés à l’hôpital baptiste Al-Ahli dans la ville de Gaza en raison de la reprise des atrocités israéliennes, notamment dans les quartiers de Shojaeya et d’Al Zaytoun dans la ville. Les victimes étaient majoritairement des enfants et des femmes.

Plus tôt ce matin, l’occupation israélienne a repris son génocide dans la bande de Gaza, attaquant des quartiers résidentiels par voie terrestre, aérienne et maritime après la fin d’une pause d’une semaine – négociée par l’Égypte et le Qatar.

Le cessez-le-feu humanitaire dans la bande de Gaza est entré en vigueur le vendredi 24 novembre à 7 heures du matin et était initialement fixé pour une durée de quatre jours. Cependant, cette mesure a été prolongée de trois jours supplémentaires.

Au moins 15 000 Palestiniens, pour la plupart des civils innocents, dont plus de 6 500 enfants et plus de 4 000 femmes, ont été tués depuis le début de la campagne de génocide israélienne à Gaza le 7 octobre, selon des statistiques non définitives du ministère de la Santé.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!