-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Benzaïm s’en prend à Air Algérie

الشروق
  • 877
  • 1
Benzaïm s’en prend à Air Algérie
D.R
Abdelwahab Benzaïm, sénateur FLN

Le sénateur FLN, Abdelwahab Benzaïm a tiré à boulets rouges sur le ministère des Transports, particulièrement la compagnie nationale d’Air Algérie.

Pour lui, il n’y a pas de différence de prendre un avion d’Air Algérie ou de se déplacer à dos de chameau. Le sénateur fait allusion aux risques que présentent, selon lui, les appareils de cette compagnie pour les passagers.

Quelques semaines après avoir réclamé la démission de la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit pour n’avoir pas pu contenir la grève des enseignants, le sénateur Abdelwahab Benzaïm revient à la charge mais en choisissant une nouvelle cible, à savoir le ministre des Transports.

“Il est 01h du matin quand l’avion qui nous transportait nous a déposés à l’aéroport Houari Boumediène d’Alger alors qu’il devait atterrir initialement à 19 heures”, a écrit le parlementaire sur son compte facebook.

“Monsieur le ministre, apparemment il n’y a point de différence de se déplacer à dos de chameau ou à bord d’un appareil d’Air Algérie…A l’époque, les gens encouraient bien des risques en se rendant à dos de chameau (caravane). Idem pour Air Algérie qui n’est point moins risquée”, s’est-il adressé au ministre des Transports, Abdelghani Zaâlane.

Ainsi, le sénateur a évoqué les retards qu’accusent les vols de la compagnie aérienne nationale.

“Désormais, on arrive à destination après un ou deux jours et on rentre chez soi à l’aube…Il y a parmi nous des passagers à destination de Constantine et Annaba qui se sont retrouvés à Alger sans leurs bagages…Ils sont complètement désorientés et ne savent pas où aller…La récupération des bagages se fera après deux heures, soit à 2h30 du matin…D’autres passagers se sont retrouvés dans des aéroports autres que ceux prévus initialement ….Nos proches sont inquiets…Sommes-nous arrivés ou non?”, a-t-il ajouté.

Le sénateur FLN a critiqué le dysfonctionnement au sein d’Air Algérie, appelant le ministre de tutelle à agir dans le sens de réguler et de remettre la compagnie sur le rail, indiquant que tout ce que demande le citoyen c’est d’être traité sur un même pied d’égalité que ceux des autres pays du monde.

Pour remédier à la situation, il a préconisé aux responsables de la compagnie d’adopter une stratégie de communication, de sorte d’informer les passagers à temps en cas de grève, des perturbations météorologiques…

Benzaïm a accompagné son post d’une photo d’une caravane de chameaux.

“La photo est prise à travers le hublot de l’avion. Elle m’a inspiré. Du coup, j’ai décidé de partager les souffrances du voyage ou de la caravane pour ainsi dire. A bon entendeur!”, a-t-il écrit encore.

Traduit par: Moussa. K.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
1
  • شريف الجزائـر

    Il a fallu que ce seigneur ou plutôt ce SIEUR , perde quelques heures (6h) de son temps précieux ???, pour interpeller un ministre et défendre les intérêts du peuple, en insultant le pays de ce mème peuple, parler de chameau c’est le pire qualificatif qu un soi-disant politicien profère aux acquis du peuple , institutions entreprises ou autre, le MONDE nous regarde et nous juge sans parler des ennemis >