-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Agression contre des enseignantes à Bordj Badji Mokhtar: La Justice suivra son cours

Rachel Hamdi
  • 899
  • 0
Agression contre des enseignantes à Bordj Badji Mokhtar: La Justice suivra son cours

Un drame vient de secouer la ville de Bordj Badji Mokhtar.

Le ministre de l’Education nationale, Mohamed Ouadjaout, a affirmé mercredi que “la Justice suivra son cours” dans l’affaire de l’agression “infâme” dont ont été victimes des enseignantes dans leur résidence a Bordj Badji Mokhtar, soulignant que l’enseignant est “une ligne rouge”.

Supervisant le lancement de l’opération d’élaboration des sujets du baccalauréat session 2021 a l’Office national des examens et concours (ONEC) a Kouba, le ministre a indiqué que “la Justice suivra son cours et tout individu impliqué dans l’agression infâme dont ont été victimes des enseignantes innocentes, aura la peine qu’il mérite”.

Faisant part de “sa profonde consternation, d’autant que cette agression a eu lieu parallèlement au lancement de l’opération d’élaboration des sujets du baccalauréat”, le ministre a tenu a affirmer sa “pleine solidarité avec ces enseignantes, victimes, de nuit dans leur lieu résidence, d’une agression infâme de la part d’individus dénués de tout sentiment humain”.

Après avoir condamné cette “agression abjecte” contre ces enseignantes, le ministre a affirmé que ” la Justice suivra son cours et les agresseurs auront la peine qu’ils méritent”.

A l’occasion, M. Ouadjaout a exprimé “sa pleine considération à l’enseignant qui occupe une place particulière”, affirmant que le métier d’enseignant est le plus noble des métiers, car il concrétise les objectifs et ambitions de la société, d’autant que “l’enseignant forme les générations montantes et il demeure une ligne rouge”.

Des enseignantes ont été sauvagement violentées dans la nuit du lundi a mardi 18 mai 2021, a Bordj Badji Mokhtar, affirme le Syndicat algérien des travailleurs de l’Education (SATE), dans un communiqué largement relayé, en début de soirée, sur les réseaux sociaux.

Les enseignantes de lycée ont été sauvagement agressées dans leur lieu de résidence sisa la Nouvelle Ecole, numéro 10, a 2h du matin, par quatre individus.

Dans un communiqué rende public en fin de journée de ce vendredi, le SATE a dénoncé cet acte barbare, appelant les autorités a réagir pour protéger leurs collègues.

« Le logement de fonction, situé au sein de lycée numéro 10, abritait dix enseignantes (…) elles ont été admises a l’hôpital de la ville dans un état psychologique déplorable, certaines d’entre elles ont été gravement blessées », a précisé le SATE dans le communiqué.

« En vue de ces attaques répétées contre les enseignants, et a la lumière de l’absence de sécurité dans cette région, nous décidons de suspendre les études, de boycotter tous les examens officiels dans les régions où l’insécurité règne », a ajouté la même source.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!