-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

La baguette de pain française inscrite au patrimoine immatériel par l’Unesco

Echoroukonline
  • 151
  • 0
La baguette de pain française inscrite au patrimoine immatériel par l’Unesco
D.R
Des baguettes de pain françaises.

La baguette de pain française a été inscrite, mercredi 30 novembre, au patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco. L’organisation, qui honore avant tout les traditions à sauvegarder plus que les produits eux-mêmes, a distingué les savoir-faire artisanaux et la culture entourant cet élément incontournable des tables françaises.

Avec sa croûte croustillante et sa mie moelleuse, la baguette, apparue au début du XXe siècle à Paris, est aujourd’hui le premier pain consommé dans le pays. Tous les jours, douze millions de consommateurs français poussent la porte d’une boulangerie et plus de six milliards de baguettes sortent des fournils chaque année, a rapporté Le Monde. Acheter du pain est ainsi une véritable habitude sociale et conviviale qui rythme la vie des Français.

Sur Twitter, le président français Emmanuel Macron a salué « 250 grammes de magie et de perfection dans nos quotidiens. Un art de vivre à la française », ajoutant: «Nous nous battions depuis des années avec les boulangers et le monde de la gastronomie pour sa reconnaissance. La baguette est désormais au patrimoine immatériel de l’Unesco!»

 «C’est une reconnaissance pour la communauté des artisans boulangers-pâtissiers. (…) La baguette, c’est de la farine, de l’eau, du sel, de la levure et le savoir-faire de l’artisan», s’est félicité le président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française, Dominique Anract, dans un communiqué.

«C’est effectivement une sorte de consécration, se réjouit Priscilla Hayertz, boulangère à Paris. C’est un produit de base qui touche toutes les catégories socioculturelles, que l’on soit riche, pauvre… peu importe, tout le monde mange de la baguette.» «Belle reconnaissance pour nos artisans et ces lieux fédérateurs que sont nos boulangeries!», a abondé la ministre de la culture, Rima Abdul Malak. Avec cette inscription, «l’Unesco souligne qu’une pratique alimentaire peut constituer un patrimoine à part entière, qui nous aide à faire société», a déclaré Audrey Azoulay, directrice générale de cette agence des Nations unies.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!