الخميس 03 ديسمبر 2020 م, الموافق لـ 17 ربيع الآخر 1442 هـ
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
D.R

Les médias français ont rapporté dimanche que les autorités de ce pays envisageaient d’expulser dans les prochaines heures plus de 200 étrangers fichés pour radicalisation à caractère terroriste vers leurs pays d’origine, dont l’Algérie, la Tunisie et le Maroc, et ce au lendemain de l’assassinat d’un professeur d’histoire.

Selon la chaîne de radio française “Europe 1”, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a réuni les préfets de France et leur a demandé d’expulser dans les prochaines heures 231 étrangers fichés pour radicalisation à caractère terroriste.

La même source a fait également savoir que 180 personnes actuellement en prison sont concernées tandis que cinquante-et-une (51) autres en liberté vont être arrêtées dans les prochaines heures.

Des médias français ont souligné que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait demandé aux autorités marocaines, lors de sa visite la semaine dernière dans ce pays, de récupérer neuf de ses ressortissants radicalisés en situation irrégulière et qu’il compte faire la même chose en Algérie et en Tunisie dans les quelques jours à venir.

Après l’attentat terroriste de Conflans-Sainte-Honorine, commis par un réfugié Tchétchène qui avait obtenu une carte de séjour à 18 ans, le ministre de l’Intérieur a demandé à ses services d’examiner plus attentivement les dossiers des personnes qui souhaitent obtenir le statut de réfugié en France, ont ajouté les mêmes sources.

Abderrezak. B. / Traduit par: Moussa. K.

Algérie expulsion France

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close