الأحد 12 جويلية. 2020 م, الموافق لـ 21 ذو القعدة 1441 هـ آخر تحديث 23:10
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق

Dimanche matin, jour J du match retour comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la CAN-2013, entre l’Algérie la Libye, les services de sûreté de la daïra de Ouled Yaïch de Blida, ont réussi à récupérer des emblèmes verts de la Libye et des posters de Kadhafi qu’un groupe de supporters a voulu introduire au stade Tchaker de Blida.

En plus des emblèmes verts et des posters de Kadhafi, les mêmes services ont également saisi des pancartes sur lesquelles l’on peut lire des slogans pro-Kadhafi, tandis que dans d’autres, on appelle à la libération de Seïf Al-Islam Kadhafi.

En dépit des appels répétitifs, à interdire l’introduction au stade Tchaker de drapeaux verts libyens et des posters de Kadhafi, un groupe de jeunes de Ouled Yaïch de Blida, ont confectionné un géant drapeau vert de la République libyenne, emblème officiel du pays avant la chute du régime du colonel Mouammar Kadhafi, des posters de ce dernier et de son fils Seïf Al-Islam et des pancartes sur lesquelles on peut lire également des slogans vantant l’ancien régime de Kadhafi et appelant à la libération de Seïf Al-Islam, incarcéré en Libye.

Les noms de Kadhfi et Seïf Al-Islam longuement scandés à Blida

Malgré les multiples appels lancés auprès des supporters à ne pas scander de slogans pro-régime de Kadhafi, les fans de la sélection algérienne ayant envahi les gradins dès les premières heures, ont longuement répété des slogans glorifiant l’ex-leader libyen, Mouammar Kadhafi et d’autres slogans réclamant la mise en liberté de son fils Seïf Al-Islam.

Zenga, Zenga..pour accueillir les joueurs libyens

Afin de jouer sur le moral des joueurs libyens, les supporters présents au stade Mustapha Tchaker de Blida, ont répété longuement l’expression utilisée par Mouammar Kadhafi « Zenga, zenga », lors d’un ses derniers discours prononcés au peuple libyen.

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close