-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Reporter tué dans un bombardement au Liban: Une enquête de l’AFP désigne un obus de char israélien

Echoroukonline
  • 98
  • 0
Reporter tué dans un bombardement au Liban: Une enquête de l’AFP désigne un obus de char israélien

Un journaliste de Reuters est mort et six ont été blessés le 13 octobre alors qu’ils couvraient des affrontements transfrontaliers entre l’armée israélienne et le Hezbollah.

Une enquête de l’Agence France-Presse, publiée jeudi 7 décembre sur le bombardement qui a tué un journaliste de Reuters et a blessé six autres reporters dont deux de l’AFP, dans le sud du Liban le 13 octobre, désigne un obus de char israélien.

Issam Abdallah, 37 ans, a été tué alors qu’il travaillait avec six journalistes à proximité de la frontière avec Israël. Deux collègues de Reuters, deux journalistes de la chaîne Al Jazeera, et deux de l’AFP ont été blessés, dont la photographe Christina Assi, 28 ans, grièvement atteinte, qui a subi une amputation de la jambe droite et reste hospitalisée.

Frappes ciblées

Ces reporters étaient venus couvrir les affrontements transfrontaliers entre l’armée israélienne et des combattants du Hezbollah dans le sud du Liban, où la communauté internationale s’inquiète du risque d’extension du conflit entre Israël et le Hamas. L’AFP a enquêté en analysant et en recoupant les images de six médias présents ce jour-là avec les témoignages de journalistes, d’habitants et de sources sécuritaires, et en interrogeant plusieurs experts en armement.

Ces sept semaines d’investigations, menées conjointement avec le collectif britannique d’experts et d’enquêteurs indépendants Airwars, montrent qu’un obus de char de 120 mm stabilisé par des ailettes, exclusivement utilisé par l’armée israélienne dans la région, est à l’origine de la frappe mortelle. La succession de deux frappes, espacées de 37 secondes, montre qu’elles étaient ciblées, soulignent les experts interrogés par l’AFP et Airwars. Les journalistes étaient par ailleurs clairement identifiables.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!