-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Une «algérienne héroïque» sauve la vie d’un bébé en France

Rachel Hamdi
  • 529
  • 0
Une «algérienne héroïque» sauve la vie d’un bébé en France

Un drame a été évité il y a quelques jours dans un foyer d’hébergement d’urgence Coallia des Mureaux. Un bébé d’un mois et demi a été ramené a la vie grâce au réflexe d’une voisine de 69 ans.

Les gestes qui sauvent ne sont pas connus de tous. Marie, jeune maman logée dans un foyer d’hébergement d’urgence Coallia aux Mureaux (Yvelines), en a fait la terrible expérience, il y a quelques jours.

Le lundi 5 avril, elle est prise de panique en découvrant que Chloé, son bébé d’un mois et demi, est en train de suffoquer en prenant son biberon.

« Il y a quelque chose qui ne passait pas, confie la maman de 25 ans. Je l’ai placée sur mon épaule mais elle avait fermé les yeux et ne respirait plus… Du lait sortait de son nez, son visage devenait tout bleu. »

Marie sort dans le couloir, avec son bébé dans les bras, chercher du secours mais ses jeunes voisines, rapidement sur place, ne parviennent pas a aider l’enfant a retrouver son souffle. Le 17 a été composé mais le temps que les pompiers arrivent, le bébé ne serait sans doute pas revenu a la vie.

« Tout le monde était en panique, personne ne savait quoi faire, confie rétrospectivement Fatima, travailleuse sociale au sein du foyer. Finalement, cette dame est arrivée et a calmé tout le monde. » « Elle a pris ma fille par les pieds et elle a de nouveau respiré et pleuré, raconte Marie, encore sous le choc une semaine après les faits. Je ne la remercierai jamais assez. Sans cette mamie, mon bébé ne serait plus la. »

« Il faut saluer comme il se doit ce geste héroïque »

La mamie, en question, vit sur le même palier et se prénomme Rabeaa. Mère de cinq enfants, elle est également grand-mère de dix petits-enfants, dont certains qu’elle n’a jamais vus car nés en Algérie, son pays d’origine.

«J’ai entendu crier et je n’ai pas vraiment réfléchi, témoigne la femme de 69 ans. La maman pleurait et disait : Mon bébé va mourir, mon bébé va mourir… Je lui ai dit de ne pas s’inquiéter et j’ai pris la petite dans mes bras. Je lui ai bouché le nez pour qu’elle respire par la bouche et elle s’est remise a respirer… »

«Il faut saluer comme il se doit ce geste héroïque, ajoute Fatima. Ça fait plaisir de voir qu’aujourd’hui encore des gens s’entraident. Dans notre foyer, c’est souvent difficile pour nos résidents, et cette belle histoire a fait le plus grand bien a chaque personne hébergée ici. » Depuis avril 2017, Rabeaa occupe une petite chambre, insalubre dont les murs suintent l’humidité, avec son mari Abaas, opéré plusieurs fois du cœur. Marie vit, elle, seule avec la petite Chloé, et ses deux aînées Eburnie (5 ans) et Leslie (3 ans).

Aujourd’hui, le bébé va bien et la maman l’a fait examiner dans la maison médicale de la ville, où on a cru a un début de bronchiolite. Cette (jeune) vie sauvée a apporté de la joie a tout un foyer, où se mêlent habituellement détresse et misère humaine.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!