Rapprochement conjoncturel entre Alger et Rabat

date 2016/11/19 views 2320 comments 2
author-picture

icon-writer Abdesselam Sakia / version française: Moussa. K

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a réitéré dans un message adressé au monarque chérifien, Mohamed VI, à l’occasion de la célébration de l’anniversaire de l’indépendance de son pays « sa volonté d’œuvrer à la consolidation des liens de fraternité et de solidarité entre les deux pays et à la poursuite de l'édification de l'Union du Maghreb arabe (UMA)».

Ce rapprochement « conjoncturel » entre Alger et Rabat devrait continuer dans la mesure où le chef de l’Etat a opté en faveur de l’apaisement, en désignant dans un premier le deuxième homme du pays, en l’occurrence Abdelkader Bensalah et le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra pour prendre part aux travaux de la COP 22 à Marrakech au Maroc, avant de réaffirmer son vœu d’œuvrer à consolider les liens de solidarité et de fraternité entre les deux pays. 

« Il m'est particulièrement agréable, au moment où le peuple marocain frère célèbre l'anniversaire de son indépendance, de vous adresser ainsi qu'à la noble famille royale mes chaleureuses félicitations accompagnées de mes vœux les meilleurs de santé et de bien être, et à votre peuple frère davantage de progrès et de prospérité sous votre direction éclairée », a écrit le chef de l’Etat dans son message. 

Et le président Bouteflika d’ajouter: « Je salue en cette heureuse occasion les sacrifices consentis par le peuple marocain frère pour le recouvrement de sa liberté et de son indépendance, tout en priant Dieu Le Tout Puissant d'accueillir les martyrs tombés au champ d'honneur, dans son vaste Paradis ».

« Je saisis également cette occasion pour vous réitérer notre ferme volonté d’œuvrer à consolider les liens de fraternité et de solidarité existant entre nos deux pays, à consacrer les relations de bon voisinage, basées sur le respect mutuel et à poursuivre l'édification de notre Maghreb arabe au service des intérêts communs de nos deux peuples frères», a mentionné également Bouteflika dans son message.

Le discours de l’Algérie vis-à-vis du Maroc a été accueilli avec satisfaction par d’anciens responsables marocains, en l’occurrence Khaled Nasser et Saad Eddine El Othmani, respectivement anciens porte-parole du gouvernement et ministre des affaires étrangères.

Ce changement intervient dans un contexte où le souverain chérifien effectue une tournée dans nombre d’Etats africains, entre autres, l’Ethiopie, Kenya et Nigeria, tous solidaires avec la cause sahraouie, en quête du soutien en faveur d’un éventuel retour au sein de l’Union africaine (UA).

  • print