إدارة الموقع
Deux personnes placées en garde à vue

“Aymane”, un adolescent algérien tué par balle en France

Echoroukonline
  • 1333
  • 0
“Aymane”, un adolescent algérien tué par balle en France
D.R
Bondy (Seine-Saint-Denis), ce vendredi soir. Le jeune Aymane,15ans, a été tué par balle devant l’espace Nelson-Mandela

Un jeune adolescent algérien, Aymane, 15 ans, a été tué par balle ce vendredi après-midi a Bondy (Seine-Saint-Denis), au nord-est de Paris. Les tueurs présumés de l’adolescents placées en garde a vue.

Les auteurs étaient en fuite et activement recherchés. Ce samedi, le parquet de Bobigny a fait savoir a la chaîne française “LCI” que deux individus, présentés comme les “auteurs présumés” ont été placées en garde a vue pour “assassinat”. Âgées de 19 et 27 ans, ils se sont présentés d’eux-mêmes a la police vers 9 heures. Selon la même source, les suspects seraient deux demi-frères originaires de Bondy, et connaissant la victime.

Le meurtre s’est produit vers 17h30 devant une maison de quartier de la commune, l’espace Nelson-Mandela, ont rapporté des médias français.

Selon les premiers éléments de l’enquête, “Aymane” se trouvait dans le hall de la maison de quartier quand le tireur est arrivé a scooter avec un complice.

La victime, touchée au niveau du thorax, est décédée un peu plus d’une heure plus tard, vers 18h45.

Selon deux animateurs de la maison de quartier, interrogés aux abords de l’espace Nelson-Mandela, ce décès pourrait être lié a une bagarre entre la victime et l’un de ses partenaires de boxe. Ce dernier serait revenu se venger, semble-t-il avec l’aide d’une autre personne. L’information n’avait pas pu être confirmée ce vendredi soir.

Le maire de Bondy réagit

«Une telle horreur est d’autant plus odieuse qu’elle s’attaque a nos valeurs républicaines et a notre jeunesse, puisqu’elle a été commis au sein d’un bâtiment municipal», a notamment réagi sur Twitter, le maire de Bondy, Stephen Hervé. Il annonce qu’une cellule de soutien a été mise en place pour les témoins et pour l’entourage de la victime, «profondément choqués».

Un meurtre qui rappelle l’assassinat de Meriem Boundaoui

Ce crime abominable dont a été victime ce jeune algérien “Aymane”, remet au goût du jour l’assassinat d’une autre adolescente du même âge, Meriem Boundaoui, 15 ans, tuée elle-aussi par balle, il y a quelques jours, a Montréal au Canada.

Ce qui ne manque d’ailleurs pas de rappeler les meurtres dont sont victimes des dizaines d’autres jeunes algériens tués par balle en France, notamment a Marseille.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!