-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Brigitte Macron est un homme? Réaction d’Emmanuel Macron

Echoroukonline
  • 1088
  • 0
Brigitte Macron est un homme? Réaction d’Emmanuel Macron
D.R

Deux femmes sont jugées pour avoir diffusé une théorie complotiste, selon laquelle Brigitte Trogneux serait née homme, sous l’identité de Jean-Michel Trogneux.

C’est une histoire de « fadas », dirait Emmanuel Macron. Mais l’histoire en question a fait son chemin jusqu’au tribunal judiciaire de Paris. Deux femmes sont jugées ce mercredi 19 juin après-midi pour avoir participé à propager sur Internet la rumeur selon laquelle Brigitte Macron serait une femme trans. Cette théorie, régulièrement partagée sur les réseaux sociaux depuis l’élection du président français, a trouvé un nouvel écho ces dernières années.

Plus précisément depuis le 10 décembre 2021 et la diffusion sur YouTube d’une vidéo, au cœur de ce procès pour diffamation devant le tribunal correctionnel. Au début de cet entretien, une femme se présentant comme une « médium » et se faisant appeler Amandine Roy donne « rendez-vous avec la vérité » à ses spectateurs. Elle a convié Natacha Rey, présentée comme une « journaliste qui a enquêté pendant trois longues années sur le cas Brigitte Macron » et donnant ici sa « première interview ».

Pendant plus de quatre heures, cette dernière présente sa théorie, dans laquelle elle s’est plongée après avoir observé « l’étrangeté du physique » de la Première dame et « la version officielle du récit de sa vie passée, qui comporte un grand nombre d’anomalies ». En s’appuyant sur des photos de famille de celle-ci, Natacha Rey explique que Brigitte Macron, née Trogneux, n’aurait jamais existé et ne serait pas la mère de ses trois enfants. Elle serait en fait née homme, sous l’identité de Jean-Michel Trogneux, le nom du frère de Brigitte Macron. Le président Macron cacherait donc avoir épousé une femme trans, ayant subi des interventions chirurgicales, a rapporté Huffingtonpost.

 « On touche à la généalogie de mes parents »

Des allégations si graves qu’Emmanuel Macron avait lui-même réagi, le 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes. « Les pires des choses, ce sont les fausses informations et les scénarios montés avec des gens qui finissent par y croire et qui vous bousculent dans votre intimité », avait-il regretté, qualifiant les colporteurs de cette théorie de « fadas ».

« Si je ne fais rien alors que cela fait quatre ans que je suis contre le harcèlement, je ne suis pas audible », avait de son côté expliqué Brigitte Macron sur RTL en janvier 2022, deux semaines avant de déposer plainte. « Au début, j’ai regardé cela d’un petit peu loin. Et puis à un moment donné, je me suis rendu compte qu’ils étaient en train de bouleverser ma généalogie […] J’étais mon frère. Là, on touche à la généalogie de mes parents », avait témoigné la Première dame, ancienne professeure, engagée contre le harcèlement à l’école.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!