-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Décès du boxeur Hamani: condoléances du président Tebboune

Echoroukonline
  • 253
  • 0
Décès du boxeur Hamani: condoléances du président Tebboune
D.R
Loucif Hamani

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a adressé, mercredi, un message de condoléances a la famille du boxeur algérien Loucif Hamani, décédé mardi a l’age de 71 ans des suites d’une longue maladie.

“Avec la disparition de l’ancien boxeur Loucif Hamani, la boxe algérienne perd un de ses piliers qui ont fait la gloire de ce sport tant aimé. Je présente mes condoléances a la famille du défunt ainsi qu’a tous ses fans, priant Dieu Tout Puissant de lui accorder Sa sainte miséricorde. A Dieu nous appartenons et a Lui nous retournons”,  a écrit le président Tebboune dans un message de condoléances sur son compte twitter.

La légende de la boxe algérienne Loucif Hamani est décédé mardi soir a Paris a l’age de 71 ans après une longue maladie.

Loucif Hamani né le 15 mai 1950 dans le village d’Igoufaf dans la commune d’Aït Yahia dans la Wilaya de Tizi Ouzou. En 1976, il bat aux points a Paris Emile Griffith puis devient champion d’Afrique des super welters ABU aux dépens de Sea Robinson, titre qu’il conserve contre Simon Bereck Rifoey le 20 octobre 1977. Sa carrière est également marquée par son combat contre Marvin Hagler le 16 février 1980 (défaite par KO au second round). En 2005, il reçoit le Gant d’or d’Afrique « pour l’ensemble de sa carrière ».

Sur sa défaite face a Marvin Hagler, Hamani a révélé dans un entretien accordé a notre confrère de Liberté que “des gens étaient venus a son hôtel a New York et l’ont menacé”. ” Ils voulaient que je perde, et moi je ne voulais pas marcher dans leur jeu. D’ailleurs, on a changé les juges, le lieu de la rencontre, l’arbitre central. Normalement c’était prévu que l’arbitre soit neutre, ni Africain ni Américain, selon le contrat. Quinze jours avant la tenue du combat, on nous annonce que l’arbitre désigné ne pouvait pas officier et ils ont ramené quelqu’un de chez eux. Le combat était prévu au Madison Square Garden et il s’est déroulé a la fin a Boston.

Selon lui, “on ne voulait pas qu’un Algérien gagne un titre [titre mondial]”.

Quant a ses débuts, il a dit que ça a commencé a l’école et sa maîtresse se plaignait souvent de lui a son père et lui avait demandé de l’envoyer faire du sport.

Après avoir joué au foot, Hamani a porté son choix sur le noble art, ajoutant que son oncle l’a beaucoup aidé a l’insu de son père.

En 1985, Hamani mit fin a sa carrière professionnelle, après 27 combats dont 24 gagnés et 03 perdus et un palmarès de 07 fois champion d’Algérie, champion maghrébin, médaillé d’or aux jeux africains et aux jeux méditerranéens et deux fois champion d’Afrique, et continua a représenter l’Algérie en tant que diplomate a Paris, Tunis et N’Djamena, entres autres.

Outre le jubilé qui lui a été organisé en novembre 2019 a l’occasion de ses 69 ans, un hommage lui a été rendu a Saint-Denis (France) deux ans plus tard, soit le 25 juillet 2021.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!