-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Faille informatique liée au logiciel d’espionnage Pegasus: Apple réagit

Echoroukonline
  • 267
  • 0
Faille informatique liée au logiciel d’espionnage Pegasus: Apple réagit

Apple a dû réparer en urgence une faille informatique que le logiciel controversé Pegasus était capable d’exploiter pour infecter les iPhone malgré la vigilance des utilisateurs, démontrant qu’aucune société, aussi avancée technologiquement soit-elle, n’est a l’abri.

Le logiciel espion de la société israélienne NSO a réussi a pirater des appareils de la marque a la pomme sans avoir recours a des liens ou boutons piégés, la technique habituellement utilisée.

La faille avait été repérée la semaine dernière par des chercheurs de Citizen Lab, qui avaient découvert que l’iPhone d’un militant saoudien avait été infecté via iMessage, la messagerie d’Apple.

Selon cette organisation de cybersécurité de l’université de Toronto, Pegasus se sert de cette vulnérabilité «depuis au moins février 2021».

«Après avoir identifié cette faille (…), Apple a rapidement développé et déployé un patch dans iOS 14.8 pour protéger nos utilisateurs», a déclaré Ivan Krstic, directeur des systèmes de sécurité d’Apple, en réponse a une sollictation de l’AFP.

Le groupe californien a félicité Citizen Lab pour son travail et souligné que ce type d’attaques «ultra sophistiquées», «coûtent des millions de dollars, ne durent pas longtemps et sont utilisées pour cibler des personnes précises».

Elles ne constituent donc «pas une menace pour la majorité écrasante de nos utilisateurs», a précisé Ivan Krstic. «Mais nous continuons de travailler sans répit pour défendre tous nos clients».

La mise a jour effectuée par Apple, qui a fait de la sécurité de ses téléphones et ordinateurs un argument de vente majeur, montre la difficulté croissante des entreprises, y compris les géants de la Silicon Valley, a faire face aux menaces informatiques de plus en plus performantes.

«Mais maintenant des attaquants arrivent, sans aucun clic, a accéder a toutes les données d’un téléphone, a son micro et a sa caméra, en passant par les failles d’applications de tiers ou même présentes par défaut», dit-il.

Les vols de données et attaques au rançongiciel se sont multipliés ces derniers mois, ciblant différentes entreprises et organisations, dont un opérateur américain d’oléoducs et une grande compagnie aérienne indienne.

Mais les piratages a des fins d’espionnage liés a NSO ont la particularité de venir d’agences ou d’autorités légales, utilisant un logiciel fourni par une entreprise, et non de criminels anonymes.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!