إدارة الموقع
Selon le porte-parole du département d’Etat

L’administration Biden soutient la tenue du référendum d’autodétermination à la RASD

Echoroukonline
  • 11994
  • 0
L’administration Biden soutient la tenue du référendum d’autodétermination à la RASD
D.R
Joe Biden, 46e président américain

L’administration Biden a exprimé lundi soir par la voix du porte-parole du département d’État, Ned Price, son soutien au travail de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental (Minurso).

«Nous soutenons le travail de la MINURSO pour surveiller le cessez-le-feu et prévenir la violence dans la région», a déclaré le porte-parole du département d’État américain dans un entretien (questions/réponses) publié sur le site officiel du ministère.

Par ailleurs, le responsable américain a souligné qu’il n’y ait aucune mise a jour quant a ce qui a été dit en ce qui concerne la question sahraouie. «Je pense que ce que nous avons dit demeure globalement valable», a-t-il affirmé.

Ned Price a également salué la décision du royaume du Maroc de normaliser ses relations avec l’entité sioniste.

Pour lui, «la relation entre le Maroc et Israël [entité sioniste] bénéficiera a long terme aux deux pays».

«Nous continuerons, a-t-il fait savoir, a soutenir le processus de l’ONU pour mettre en œuvre une solution juste et durable a ce différend de longue date, le différend au Maroc».

Force est de rappeler que vingt-sept (27) sénateurs, a leur tête le démocrate Patrick Leahy et le républicain James Inhofe ont demandé, il y a quelques jours, au président Joe Biden de revoir la décision de  Trump sur le Sahara Occidental.

Dans leur lettre, les sénateurs ont incité le 46e président  américain a réitérer l’engament américain en faveur de la tenue d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui du Sahara Occidental.

De l’avis de ces sénateurs, la décision de reconnaître la souveraineté marocaine sur le Sahara Occidental est a courte vue et sape des décennies de politique américaine cohérence et suscite l’indignation de bon nombre de pays africains.

«Le peuple sahraoui, insistent les signataires, mérite le droit de choisir librement son propre destin. Nous espérons pouvoir compter sur vous pour être un partenaire dans cet effort».

«Le sort du peuple sahraoui, ajoutent les 27 sénateurs, est dans l’incertitude depuis que les Nations Unies ont adopté pour la première fois une résolution en faveur de la tenue d’un référendum d’autodétermination en 1966».

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!