-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Mustapha Cheloufi n’a pas reçu une démission de Khaled Nezzar en 1988

الشروق أونلاين
  • 11066
  • 1
Mustapha Cheloufi n’a pas reçu une démission de Khaled Nezzar en 1988

L’ancien secrétaire général du ministère de la Défense nationale, le général en retraite Mustapha Cheloufi, a démenti l’information selon laquelle le général en retraire, Khaled Nezzar, aurait déposé une démission écrite auprès du secrétariat général du ministère en 1988 suite a un désaccord avec le général en retraite Liamine Zeroual.

 « Je n’avais pas reçu une démission écrite de la part du général Nezzar au moment où j’étais secrétaire général du ministère de la Défense nationale. Tout ce qu’il y avait, c’est que le général Nezzar m’avait rendu visite au ministère de la Défense nationale après qu’il ait essuyé un refus du général Zeroual au sujet de son plan qu’il a proposé pour la restructuration de l’armée. A cette époque là, il m’avait dit qu’il pensait à démissionner au cas où son plan n’était pas pris en considération pour moderniser l’Armée nationale populaire (ANP) qu’il a élaboré lorsqu’il était chef des forces terrestres.

 Soulignons à ce sujet que les propos du général en retraite Mustapha Cheloufi sont en contradiction avec ceux du général en retraite Khaled Nezzar. En effet, ce dernier avait déclaré dans une ancienne interview accordée à Echorouk qu’il avait rédigé une lettre de démission et qu’il l’avait déposée auprès du ministère de la Défense nationale lorsqu’il avait soupçonné l’ancien président algérien, Chadli Bendjedid de soutenir le général Liamine Zeroual. Ce dernier a été à cette époque là à la tête des forces terrestres.

 Le général en retraite Mustapha Cheloufi a expliqué à Echorouk qu’il avait  conseillé au général Khaled Nezzar de ne pas se précipiter sur sa décision de démission. Il a d’autre part expliqué que le désaccord entre le général Liamine Zeroual qui occupait à l’époque le poste de chef des forces terrestre et Khaled Nezar qui était ministre de la Défense nationale était dû au plan de travail et de  restructuration de l’ANP proposé par Nezzar. Liamine Zeroual qui a été promu à la tête de l’armée de terre après que Nezzar eut été à son tour promu ministre de la Défense a refusé le plan de Nezzar et a élaboré son propre plan. Le général Zeroual a justifié son refus au plan du ministre de la Défense par le fait que les moyens de l’ANP à l’époque ne permettaient pas d’appliquer le plan de travail dans la période fixée qui était de 5 ans.

 Dans ce contexte, Mustapha Cheloufi a précisé que les lois en vigueur à l’époque permettaient au ministre de la Défense d’appliquer le plan qu’il juge adéquat. Vu que le ministre est responsable sur le chef de l’armée de terre, le général Zeroual n’avait que deux choix : soit appliquer le plan de Nezzar soit de remettre sa démission et il avait opté pour la démission lorsque l’ancien  président Chadli Bendjedid avait accepté le plan de son ministre de la Défense, Khaled Nezzar.

 

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
1
  • gpsa trustbank tlemcen

    toues l'equipe du GPSA du site trustbank de Tlemcen Présente leur sincéres condoléances a totes la famille du défunt Chéloufi Mustapha